500 ans de RenaissanceS : un festin royal comme si vous y étiez

La table est dressée, la viande rôtie à point, la tourte tout juste sortie du feu et le roi devrait faire son entrée d’un instant à l’autre. Bienvenue au château de Villandry, dans le Val de Loire, où France.fr vous convie à un banquet de la Renaissance. Que les festivités commencent !

De l'entrée au dessert

Durant la Renaissance, les fruits passent du statut d’entrée à celui de dessert. Ils sont toujours présentés avec soin et sont souvent apportés sur la table dès le début du repas.

De l'entrée au dessert

Durant la Renaissance, les fruits passent du statut d’entrée à celui de dessert. Ils sont toujours présentés avec soin et sont souvent apportés sur la table dès le début du repas.

Le repas est, à cette époque, une véritable mise en scène. Le linge de table est par exemple un moyen de montrer sa richesse, de même que le nombre de plats de viandes présentés sur la table ou encore le métal de la vaisselle.

Tourtes et légumes

Les tourtes et autres pâtés sont légion sur les tables de l’époque. La Renaissance marque également le retour en grâce des légumes issus de la terre, jusqu’ici consommés par les paysans.

Épices

Les épices, rares et chères, sont également une marque de richesse. Quant à la fourchette, elle sert principalement à piquer les aliments directement dans le plat. On mange ensuite avec les doigts, même à la table du roi.

Épices

Les épices, rares et chères, sont également une marque de richesse. Quant à la fourchette, elle sert principalement à piquer les aliments directement dans le plat. On mange ensuite avec les doigts, même à la table du roi.

Volailles d'exception

La viande tient une place très importante sur les tables de la Renaissance. Il n’est pas rare que plusieurs plats se succèdent. On privilégie les faisans, oies, cygnes, et autres grands oiseaux que l’on présente souvent reconstitués après avoir été cuits.

Du pain en guise d'assiette

Au début de la Renaissance, on utilise de grandes tranches de pain pour déposer les aliments. Elles seront progressivement remplacées par des assiettes. Les serviettes sont nouées autour du cou des convives afin de protéger leurs collerettes.

Du pain en guise d'assiette

Au début de la Renaissance, on utilise de grandes tranches de pain pour déposer les aliments. Elles seront progressivement remplacées par des assiettes. Les serviettes sont nouées autour du cou des convives afin de protéger leurs collerettes.

À table !

Au début de la Renaissance, on festoie sur de grandes planches posées sur des tréteaux. La table peut ainsi être dressée à divers endroits du château. Peu à peu, cette installation héritée du Moyen Âge laissera la place à de véritables tables fixes en bois.

La folie du sucre

Le sucre est l’une des grandes découvertes gastronomiques de la Renaissance. On se régale de pâte à chou, pâtes de fruits, fruits confits et autres compotes. Les confitures ont également le vent en poupe comme en témoigne le "Traité des confitures" signé par le célèbre médecin astronome Nostradamus.

Fromages d'Auvergne et de Brie

Les fromages d’Auvergne et de Brie sont les plus prisés. On les consomme à la fin du repas, en même temps que les desserts, fruits et autres mets sucrés.

Le Château de Villandry est le dernier des grands châteaux du Val de Loire. Il fut construit en 1536 par Jean Le Breton, ministre des finances de François Ier. Son style typiquement français tranche avec celui de ses contemporains, à l’image de Chambord ou d’Azay-le-Rideau marqués par l’influence italienne. Mais ce sont surtout ses jardins qui font la renommée du château de Villandry. Le site en compte en effet six, agencés sur quatre terrasses, et dont les couleurs varient au rythme des saisons.