On voit la vie en rose dans le Val de Loire

Avec sa palette de couleurs aux nuances infinies et ses parfums aussi subtils que variés, la rose, muse des poètes et écrivains, est incontestablement la reine des fleurs. Surtout dans le Val de Loire où elle trouve un climat bénéfique et des écrins de choix, entre jardins, châteaux et villages médiévaux. On embarque pour une balade poétique et botanique le long de la Route des roses, dans le Loiret.

Déambulation au Château de Chamerolles

Dans le jardin Renaissance du château de Chamerolles construit à l’emplacement d’une ancienne forteresse médiévale, à la lisière de la forêt d’Orléans, on déambule à l’ombre des berceaux de bois recouverts de vignes, glycines, chèvrefeuilles et, bien sûr, de roses. Anciens, grimpants, lianes… Il y en a pour tous les goûts parmi la soixantaine de rosiers. On en profite pour visiter, à 500 m du château, la roseraie d’André Eve, célèbre créateur de roses, qui présente quelque 600 variétés anciennes et créations primées.

Château de Chamerolles (Lien externe)

Flânerie à Yèvre-le-Châtel

Ici, on manie avec brio l’association fleurs et vieilles pierres. Dans ce village niché en contrebas d’une forteresse médiévale, la rose fleurit à tous les coins de rue. On flâne dans les ruelles à la recherche des plus beaux spécimens avant d’aller contempler les vestiges romantiques de l’église Saint-Lubin, admirée en son temps par Victor Hugo.

Yèvre-le-Châtel (Lien externe)

Dans le jardin privé d’André Eve

On ne soupçonne pas que derrière la porte en bois du 28 bis faubourg d’Orléans, à Pithiviers, se cache un jardin extraordinaire, celui du rosiériste André Eve. On y trouve de nombreuses variétés de roses : ses préférées, des variétés inconnues et rares ou encore des rosiers inédits issus de ses travaux d’hybridation et de recherche. Entretenu par une association depuis la disparition du rosiériste, le jardin est ouvert au public à la belle saison. Quelques visites guidées sont également proposées.

Jardin privé d'André Eve (Lien externe)

Balade au Parc Floral de la Source

De juin à septembre, la roseraie du Parc Floral de la Source se pare d’un camaïeu de blanc, rouge et rose du plus doux au plus éclatant. Et que dire des parfums flottant dans l’air alors que les roses, alanguies sur des pergolas, côtoient lavande, thym et autres plantes vivaces et aromatiques ? On en a l’eau à la bouche... Et ça tombe bien car l’une des spécialités d’Orléans est le macaron aux fruits. On le choisit dans sa version au confit de pétales de rose, bien sûr !

Parc Floral de la Source (Lien externe)

Dans les allées du parc du manoir de la Javelière

Le jardin du manoir de la Javelière, œuvre d’un collectionneur passionné, présente la rose sous toutes ses facettes. Du côté du parc paysager, la roseraie abrite près de 450 variétés tandis que des roses anciennes s’épanouissent en liberté dans le parc. On peut également admirer, dans la prairie sauvage, une collection rare de quelque 300 rosiers botaniques originaires de Chine, d’Amérique et du Moyen-Orient offrant une floraison abondante au printemps.

Parc du manoir de la Javelière (Lien externe)

À l'ombre des jardins de Roquelin

Cuisse de Nymphe, Guirlande d’Amour ou encore Aimable Amie sont quelques-unes des variétés de roses aux noms évocateurs que l’on admire aux romantiques Jardins de Roquelin aux accents britanniques. L’une d’entre elles vous a tapé dans l’œil ? Bonne nouvelle, la plus grande partie des plantes du jardin sont disponibles à la vente.

Jardins de Roquelin (Lien externe)

Se rendre dans le Val de Loire 

Aller
plus loin