Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!

Emilie Giafferi gère le potager de la rue d'Aboukir à Paris pour l'association Veni Verdi.
Cueillir des fraises et des aromates en plein cœur de Paris, ça vous tente ? L’association Veni Verdi propose de jardiner quelques heures dans l’un de ses potagers sur les toits. On a grimpé vers ce coin de verdure frais et perché, aux côtés d’Emilie Giafferi , qui gère le site. Inattendu!
Silence... ça pousse sur les toits de Paris!
9h du matin

Sur le toit du 6 rue d'Aboukir l’équipe est au complet. Sourire ravageur et doudoune jaune, c’est Emilie qui accueille les bénévoles du jour. Depuis trois ans, elle est en charge de ce toit-potager situé au cœur de Paris. Autour d’elle ce matin, des étudiants, des jeunes en reconversion, des retraitées : tous viennent jardiner deux heures et entretenir ce potager.

200 m2

Le potager est né il y a trois ans d’une volonté partagée entre la Mairie de Paris, propriétaire du site, et Enedis, le locataire. Aujourd'hui, les plantations occupent plus de 200m2 !

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!
200 m2

Le potager est né il y a trois ans d’une volonté partagée entre la Mairie de Paris, propriétaire du site, et Enedis, le locataire. Aujourd'hui, les plantations occupent plus de 200m2 !

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!
Fraises des toits

Herbes aromatiques, fraises, framboises, aubergines, pommes de terre, tomates, carottes, salades, oignons, fèves, courges… Ici, tout pousse ! Chaque jeudi, Emilie organise au pied de l’immeuble une petite vente des produits récoltés pour les voisins et les salariés travaillant dans l’immeuble.

Réunion au sommet

Emilie vient sur ce site deux fois par semaine avec une équipe de bénévoles. C’est elle qui les briefe, et explique les missions du jour. Ce matin-là, il faut installer des tuteurs, et récolter des fraises. Veni Verdi gère une cinquantaine de potagers sur les toits dans Paris, la plupart dans écoles.

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!
Réunion au sommet

Emilie vient sur ce site deux fois par semaine avec une équipe de bénévoles. C’est elle qui les briefe, et explique les missions du jour. Ce matin-là, il faut installer des tuteurs, et récolter des fraises. Veni Verdi gère une cinquantaine de potagers sur les toits dans Paris, la plupart dans écoles.

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!

Ilian a 23 ans. Lui, il est spécialisé en agriculture urbaine. Ce qui lui plaît, chez Veni Verdi ? Le mélange des genres ! "Beaucoup de nos potagers se trouvent dans des écoles, cela permet à des gamins de découvrir l’agriculture, c’est magique. En parallèle, on organise des teams buildings pour des entreprises : j’ai déjà vu des gamins de 10 ans expliquer à des salariés de Google comment il fallait installer les tuyaux d’arrosage… C’est une chouette aventure humaine !"

On se mélange

A la retraite, Annie vient dès qu’elle peut sur le toit d’Aboukir pour aider Emilie. Militer pour une agriculture paysanne, lutter contre le réchauffement climatique… les raisons qui l’amènent ici sont légion. "Ca me vide la tête, sourit-elle. Et ici, on se mélange : il y a des étudiants, des retraités, c’est très enrichissant !"

Silence... ça pousse sur les toits de Paris!
Biodiversité urbaine

Rencontre au sommet… entre Emilie et un minuscule escargot. Donner une place à la biodiversité en ville, voilà l’un des avantages de ces potagers urbains. Chez Veni Verdi, on cherche aussi à mélanger les gens et à reconnecter les Parisiens à la nature. Vital!

En savoir plus

. L'association Veni Verdi (Lien externe)

. Pour s’inscrire en tant que bénévole, contacter Emilie Giafferi au moins deux jours avant (emilie.giafferi@veniverdi.fr (Lien externe))

. Les touristes de passage peuvent aussi visiter et jardiner, via Mon Beau Terroir (Lien externe)(1h30, à 20€)

Emilie parle anglais et espagnol : les non francophones sont les bienvenus !__