Chocolats de Pâques : les craquantes créations des Palaces parisiens

Le chocolat dans tous ses états ! Bateau de pirate, chef amérindien, montgolfière ou œuf précieux... Pâques est l'occasion pour les chefs pâtissiers des Palaces parisiens de laisser s'exprimer leur âme d'enfant et leur ingénieuse créativité. Des gourmandises chocolatées à admirer autant qu'à croquer !

Pur blanc au Bristol

Pour créer l’œuf de Pâques 2019 du Bristol, Julien Alvarez s’est inspiré du travail des céramistes qui magnifient la terre pour créer d’élégants photophores. Le chef pâtissier a imaginé un œuf ajouré, laissant passer la lumière. Sa matière ? Du chocolat de Jamaïque à 73%, noir intense, affichant ici un blanc immaculé et la lettre B, emblématique du Palace.

Le Bristol Paris (Lien externe) (Lien externe)

Aérien au Four Seasons Paris

Pour les Fêtes de Pâques, retour en enfance au Four Seasons Paris où le chef pâtissier Maxime Frederic a sculpté une montgolfière tout en chocolat, mélange de gourmandise et d’ingéniosité. Grâce à son mécanisme également en chocolat, le ballon de la Montgolfière tourne sur lui-même à l’aide d’une petite manivelle, dévoilant le message du chef : "De l’Amour et du Chocolat". Pour cette création, un chocolat a été spécialement élaboré à partir d’un mélange de fèves de Madagascar et du Brésil, agrémenté d’une pointe de fleur de sel et de vanille de Tahiti.

Four Seasons Paris (Lien externe)

Pierre Hermé au Royal Monceau

À l'occasion des fêtes pascales, le Palace Le Royal Monceau propose plusieurs des créations de Pierre Hermé, son incontournable chef pâtissier. Comme ces mystérieux Œufs Fragments, qui cachent sous leurs coquilles un œuf doré. Chocolat au lait, chocolat blond caramélisé à la fleur de sel ou chocolat noir du Bélize ? Le choix s'annonce cornélien. Autres gourmandises de Pierre Hermé proposées au Royal Monceau, des lapins et poules inspirés de François Pompon, sculpteur français de la fin du XIXe. Plus traditionnel mais tout aussi gourmand !

Le Royal Monceau Raffles Paris (Lien externe)

Un diabolo au Peninsula Paris

Au Peninsula Paris, le chef pâtissier Dominique Costa invite les gourmands à un délicieux retour en enfance à travers sa réinterprétation du diabolo. Tout, dans cette création de Pâques, rend hommage à la singularité du Palace. Son chocolat noir 70% avec une touche délicate d’agrume et de poivre de Timut, spécialement créé par Valrhona pour The Peninsula Paris. Ses feuilles d’or évoquant les feuilles en cristal du spectaculaire lustre du lobby et les baguettes rappelant le restaurant gastronomique cantonais de l’hôtel.

The Peninsula Paris (Lien externe)

Esprit pirate au Shangri-La Paris

Au Shangri-La Paris, le chef pâtissier Michaël Bartocetti s’est amusé à imaginer un vaisseau de pirate pour célébrer les fêtes pascales. Son œuf Croc O’Trésor va régaler petits et grands gourmands en quête d’aventure. Au programme, un chocolat Caraïbe noir doux et fruité ainsi qu’un praliné amande relevé à la fleur de sel et aux éclats de nougatine amande. Pour le mat, la proue et l’observatoire, du chocolat Jivara. Pour la capitainerie et le crocodile, un praliné amande Valencia. Et, comme dans tout navire de pirate qui se respecte, un trésor se cache à l’intérieur : des pièces d’or évidemment !

Shangri-La Paris (Lien externe)

Bijou au Plaza Athénée

Angelo Musa, champion du monde de pâtisserie et Meilleur ouvrier de France, et Alexandre Dufeu, chef pâtissier de l’Hôtel Plaza Athénée, se sont transformés en véritables orfèvres pour confectionner l’œuf de Pâques 2019 du Palace. Rappelant un œuf de Fabergé, leur création en chocolat au lait aux allures de précieux coffret est habillée de rouge, la couleur du Plaza Athénée, et ornée du sceau de l’hôtel. Muni d’un ingénieux système de charnière, l’œuf abrite plusieurs surprises chocolatées et un énorme rubis… à croquer.

Hôtel Plaza Athénée (Lien externe)

Couleurs amérindiennes au Park Hyatt Paris Vendôme

À travers sa création pascale, Jimmy Mornet, le chef pâtissier du Park Hyatt Paris-Vendôme, a souhaité cette année rendre hommage aux amérindiens en représentant un chef de la tribu des Hualapai. Le personnage, aussi coloré que savoureux, se compose de chocolat noir Manjari, de chocolat Dulcey, de chocolat au lait Jivara pour les plumes, et cache de petits œufs au praliné à la noisette du Piémont. Autre gourmandise à découvrir le dimanche de Pâques, un brunch au champagne mis en scène par le chef Jean-François Rouquette.

Park Hyatt Paris Vendôme (Lien externe)

Retour aux sources au Meurice

Le célèbre chef pâtissier du Meurice, Cédric Grolet, a créé un œuf de Pâques en trompe-l'oeil, sa spécialité. Son Œuf Croquant ressemble à s’y méprendre à un œuf de poule encore dans sa coquille. En le brisant, on découvre une gourmande épaisseur de praliné, elle-même recouverte d’une fine couche de chocolat noir. Cet œuf, en format individuel ou à partager, se décline en trois tailles et trois parfums : cacahuète, grué de cacao ou pistache.

Le Meurice (Lien externe)

Un camélia au Mandarin Oriental

Pour Pâques 2019, le chef pâtissier du Mandarin Oriental, Adrien Bozzol, a sculpté une fleur de camélia aux lignes épurées. Ce symbole de longévité, de fidélité et de bonheur dans le langage des fleurs, est déjà très présent dans ce Palace parisien : il habille son jardin intérieur et donne son nom à l’un des deux restaurants. Dirigé par le Chef Thierry Marx, le restaurant Le Camélia accueillera d’ailleurs un brunch de Pâques le dimanche 21 avril tandis que le jardin abritera la traditionnelle chasse aux œufs mais également une ferme pédagogique. Pour un festif retour en enfance !

Mandarin Oriental Paris (Lien externe)

Trésor caché à La Réserve Paris

Adrien Salavert, chef pâtissier du restaurant Le Gabriel, s’est inspiré de la théâtrale porte laquée rouge de La Réserve Paris pour créer son œuf de Pâques 2019. À l’intérieur de la coquille, qui s’ouvre avec une véritable clé en chocolat, se cache une collection de petits œufs déclinant différents crus de chocolats. Une surprise à partager !

La Réserve Paris (Lien externe)

Se rendre à Paris