Que faire en Nouvelle-Calédonie ?

Ornée des îles Loyauté à l’est et de l’île des Pins au sud, la Nouvelle-Calédonie se niche au cœur du plus grand lagon au monde : 24 000 km2 classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Plages de sable blanc et déserts de terre rouge, forêts humides et savanes à niaoulis, la nature y préserve jalousement ses trésors. C’est aussi un joyeux mélange de cultures. On y part à la rencontre des broussards, des stockmen et du monde kanak.

Les visites à ne pas manquer en Nouvelle-Calédonie


• L'île de Lifou

Avec ses [longues plages de sable blanc, ses grottes, ses falaises et ses eaux cristallines, Lifou offre de spectaculaires spots de plongée et de randonnée pédestre. Au-delà de la beauté de la nature, c’est l’accueil bienveillant et amical des habitants de l'île qui marque les visiteurs...

• Le parc provincial de la Rivière Bleue

Ce parc est idéal pour les amoureux de nature et la découverte de la faune et la flore calédoniennes. Les sentiers de randonnées sont accessibles pour toute la famille. On y croise des cagous (oiseau endémique) dans leur milieu naturel. Il est possible de camper sur place.

• L’îlot du phare Amédée

Situé à environ 40 minutes de bateau de Nouméa, l'îlot Amédée (le Phare Amédée pour les Calédoniens) est un incontournable. Le phare posé sur le sable blanc est synonyme de nombreuses activités, dont la plongée pour débutants et plongeurs confirmés.

• Le Cœur de Voh

Cette formation végétale naturelle est nichée au cœur d'une mangrove au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie, à Voh. Une photographie de Yann Arthus-Bertrand parue en 1990 l’a rendue mondialement célèbre. L'Écomusée de Voh relate le passé de cette commune dédiée au café.

• Ouvéa

Comme un joyau posé au milieu des eaux cristallines, l’atoll d’Ouvéa offre des paysages dignes des plus belles cartes postales. Inscrit au patrimoine mondiale de l’Unesco, il y règne une douceur de vivre toute particulière. Ouvéa mérite bien son surnom d'île la plus proche du paradis !

• La grotte d'Oumagne

La grotte d'Oumagne, plus connue sous le nom de grotte de la reine Hortense, est située dans le nord de Kunié (Île des Pins), non loin de l'aérodrome. Un site à visiter impérativement.

• La baie d'Upi

L'Île des Pins n'est pas avare de magnifiques baies (Kuto, Oro, Kanumera) mais celle d'Upi est sans doute la plus spectaculaire. C’est au fil de l’eau, en pirogue traditionnelle, que ce joyau du sud de la Nouvelle-Calédonie, surnommée la « perle du Pacifique », se dévoile...

• Le centre culturel Tjibaou

Dessiné par le célèbre architecte Renzo Piano, le centre Culturel Tjibaou vous accueille sur 8 hectares de parc pour une immersion complète au cœur des traditions et des coutumes mélanésiennes. Il propose des expositions tout au long de l’année...

• L'aquarium des lagons

Situé à Nouméa, à l’Anse Vata, l’Aquarium des Lagons abrite une exceptionnelle variété de coraux, poissons, crustacés et mammifères marins, dont certaines espèces illustrent l'endémisme de la faune sous-marine calédonienne. C’est un haut lieu touristique de Nouméa.

• La baie de Prony

Au sud de la Nouvelle-Calédonie, entre le canal de Havannah et celui de Woodin, qui la sépare de l'île Ouen, la baie de Prony est une véritable petite mer intérieure. Elle abrite, à proximité de la baie de la Somme, une curiosité quasi unique au monde : l'aiguille de Prony.

Les activités incontournables en Nouvelle-Calédonie


• Plonger sur le site de l'épave de la Dieppoise dans les eaux fascinantes du phare Amédée

Depuis la barrière et le tombant jusqu’aux fosses et grottes naturelles, on ne se lasse pas de plonger en Nouvelle-Calédonie. Les épaves de bateaux abritent une faune et une flore extrêmement riches. C’est à proximité du Phare Amédée que se trouve la plus célèbre, La Dieppoise...

• Admirer le cœur Voh, symbole de la Nouvelle-Calédonie, à bord d'un ULM

Il serait dommage de ne pas profiter du ciel parfait de Nouvelle-Calédonie, en s’offrant une virée dans les airs, en parapente, en hélicoptère, en ULM ou en parachute ! Barrière de corail, forêts denses, paysage lunaire du sud, mangrove de Voh et son cœur mythique s’offrent à vous....

• Chevaucher avec les broussards et partager un mode de vie tourné vers l'élevage et l'agriculture

En Nouvelle-Calédonie, on compte un cheval pour vingt habitants. Du nord au sud, sauvages ou domestiqués, pour la compétition ou la randonnée, les chevaux font partie du paysage de l’archipel. C’est l’un des meilleurs moyens de découvrir la vraie nature de la brousse calédonienne.

• Conquérir le Grand Sud à VTT : effort physique garanti dans un environnement hors norme !

Toute une gamme d'activités permet de profiter de la nature dans le Sud calédonien, au Parc Provincial de la Rivière Bleue. VTT, kayak... des spécialistes préparent les itinéraires en fonction du niveau de chacun. Un bon moyen de découvrir la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie.

• Randonner et surtout faire des pauses dans les nombreuses cascades

Sur la côte Est de la Grande Terre, Canala est blottie au fond d'une immense baie. La commune possède de nombreux charmes, du pic des Morts aux cascades de Ciu et Kwewa en passant par les îlots Nanny. La nature intacte et préservée offre des paysages à couper le souffle.

• Travailler son lancer au cours d’une partie de pêche près de Tiambouen

À l’extrême nord de la Grande Terre dans la région de Poum, le lagon est très peu fréquenté. C’est une zone idéale pour tous les amateurs de pêche dans le récif, mais aussi en pleine mer. La garantie quasiment à 100 % d’une sortie avec prise !

• Jouer avec les éléments en kitesurf, planche à voile ou paddle sur le lagon

À Nouméa ou au large des communes de brousse, les amateurs de sports de glisse s’éclateront sur le lagon calédonien. En windsurf, kitesurf, surf ou bodyboard, on s’en donne à cœur joie tout au long de l’année !

• Marcher jusqu'à Nimek pour découvrir la nurserie des requins

La nurserie aux requins, tout ou nord de l'île, et la balade qui y mène, font partie des activités incontournables lors d'un séjour sur l'atoll.

• Partager des moments inoubliables avec les Mélanésiens de Hienghène autour d'un bougna, plat kanak traditionnel

C’est à Hienghène que le « bougna », plat national, serait le meilleur.... La recette : des fruits et des légumes du pays (bananes, igname, taro, manioc) et de la viande ou du poisson, arrosés de lait de coco et enveloppés dans des feuilles de bananiers avant une cuisson dans un trou… Un délice !

• Nager au milieu des poissons multicolores dans la piscine naturelle de la baie d'Or

La commune du Mont-Dore compte plusieurs îles, dont l’île d’Ouen, la seule habitée.
L'aiguille de Prony est une curiosité géologique sous-marine quasi unique au monde qui fascine les plongeurs du monde entier, comme la magnifique réserve naturelle de l'îlot Casy.

QUE GOÛTER

• Le bougna
• Du rôti de cerf à double vitesse
• Le porc au sucre
• Les beignets d'ignames
• Des chips de taro
• Du crabe de cocotier au lait de coco
• Des frites de manioc
• De la papaye gratin
• Le po'e
• Du poulet au soyo

QUE RAPPORTER

• Une sculpture sur bois (tiki)
• Un masque mélanésien
• Des paniers en palmes tressées de cocotiers ou de pandanus
• Du sel aux arômes de Poingam
• Du café arabica de Nouvelle-Calédonie
• Une robe mission également appelée robe popinée
• Des bijoux en nacre ou corail
• Du miel de naouli
• De l'aloé vera
• De la vanille

Pour aller plus loin :

Se rendre en Nouvelle Calédonie 

Aller
plus loin