Les Rencontres de la photographie, à Arles

Festival de renommée internationale dédié au "8e art", les Rencontres de la photographie d’Arles ont été fondées il y a 50 ans. L'édition 2022, qui se tiendra du 4 juillet au 25 septembre, invite petits et grands amateurs à explorer les rues d'Arles à la découverte d'une multitude d'artistes et d'activités autour de la photographie.

La manifestation a été créé par trois visionnaires : un photographe arlésien, Lucien Clergue, un écrivain, Michel Tournier, et un historien, Jean-Maurice Rouquette. À l'époque, la photo ne s'affichait nulle part, ni dans les musées, ni dans les salles d'exposition, ni dans les festivals. Pour la première édition, il n'y avait que trois expositions et une centaine de visiteurs. Les Rencontres ont bien grandi depuis…

Plus de 50 ans de festivals

Chaque année depuis plus de 50 ans, une vingtaine d'expositions s'installent à travers la ville dans des lieux historiques et emblématiques d'Arles. Un rendez-vous mondial incontournable de la photographie pour les professionnels, les amateurs et les touristes, qui offre chaque année l'opportunité de (re)découvrir des centaines d'artistes.

Fidèle à sa vocation de défricheur, le festival des Rencontres de la photographie d'Arles a largement contribué à la reconnaissance institutionnelle de ce qui était avant considéré un "art mineur".
Au fil des éditions, la programmation éclectique a fait plus que jamais la part belle à la découverte et à la remise en cause permanente de la manière d’exposer la photographie.

Visible ou invisible, un été révélé : le programme

Le programme des Rencontres se constitue de cinq volets thématiques: "Performer", "Expérimenter", "Émerger", "Explorer et témoigner" et "Revisiter". L'édition de cet été a pour ambition de nous faire voir ce qui nous crève les yeux, mais qui prend tant de temps à apparaître. La photographie, les photographes et les artistes qui s’en emparent sont là pour nous rappeler ce que nous ne voulons ni voir ni entendre.

L’une des expositions phares de cette 53e édition, "Une avant-garde féministe", rassemble à la Mécanique générale pas moins de 200 oeuvres de la collection Verbund (Vienne), produites par 72 femmes artistes (Cindy Sherman, Ana Mendieta, Francesca, Valie Export et beaucoup d’autres) qui, dans les années 1970, furent les premières à proposer de nouvelles représentations des femmes.

Pour enrichir cette thématique de la performance, l’église Saint-Anne présentera les travaux de la photographe expérimentale Babette Mangolte sur la scène chorégraphique new-yorkaise, qui recevra à cette occasion le prix Women in Motion 2022, tandis que Susan Meiselas, lauréate du prix en 2019, proposera dans l’église Saint-Blaise une installation immersive entre images et sons à l’aide de la musicienne Marta Gentilucci.

Enfin, des jurys remettent différentes récompenses et prix aux meilleurs artistes des Rencontres, notamment :

  • Prix Découverte
  • Prix du public
  • Prix du livre d’auteur
  • Prix du livre photo-texte

Infos pratiques 

Du 4 juillet au 25 septembre 2022
A Arles, en Provence

En savoir plus 

Retrouvez les liens externes de l'événement :

Se rendre à Arles, en Provence