Festival international de jardins Hortillonnages Amiens

A Amiens dans les Hauts-de-France, il existe des jardins extraordinaires, qui abritent des créations artistiques monumentales disséminées sur un site exceptionnel. Un nouveau regard sur l'art du jardin au gré de 140 œuvres réalisées ces 10 dernières années par des paysagistes, architectes et artistes plasticiens. Le Festival international de jardins Hortillonnage s'y tient du 7 juin au 20 octobre, à découvrir à pied ou en barque.

300 hectares d’étangs, ponctués de centaines de jardins flottants, baignent la ville d’Amiens dans les Hauts-de-France. Ombragés de saules et d’aulnes, des chenaux appelés « rieux » relient ces îlots autrefois dédiés à la production maraîchère.

Depuis dix ans, sélectionnés par la Maison de la Culture et désormais par l’association Art & Jardins Hauts de France, paysagistes et plasticiens investissent une cinquantaine de parcelles. De juin à octobre, leurs œuvres ornent les berges, les clairières et les sous-bois de ce labyrinthe aquatique.

Des jardins entre l'île aux Fagots et l'étang de Clermont

Elles se répartissent sur deux lieux : l’Île aux Fagots, à dix minutes à pied de la gare par le chemin de halage bordant la Somme, et l’étang de Clermont. Celui-ci est accessible depuis le port à fumier de Camon grâce à des barques électriques proposées à la location. On navigue, on accoste selon son bon plaisir, et il est tout à fait possible d’emporter goûter ou pique-nique pour s'offrir un moment de détente dans les Hauts-de-France.

Spécificité de cette édition 2019 : des jardins et des œuvres incitent à l’interaction. Ainsi, on se prélasse sur les chaises du Jardin d’Érode (Mathieu Gonthier), on utilise le « Jardin du pot commun » (Le Jardinier des Villes) qui illustre avec humour le pouvoir fertilisant des toilettes. Avec « Île était une fois » (Green Resistance) les visiteurs embarqueront aussi sur un drôle de bateau en bois, échoué dans une clairière.

Les escales sont riches en rencontres impromptues, sculptures en saule tressé ou cabanons réhabilités. À dix minutes de la gare, l’Île aux Fagots convie avec une dizaine d’œuvres à des robinsonnades de même tonneau.

Installés à l'occasion du festival des jardins

Présente sur l’étang de Clermont comme sur l’Île aux Fagots, la plasticienne Raphaëlle Duquesnoy a posé sur les berges des « Hortillophones », sorte d’amplificateurs géants en céramique qui viennent peupler le sous-bois de ces jardins extraordinaires du Nord de la France. En posant son oreille tout contre, on entend le vent dans les bouleaux, le clapotis de l’eau et le gloussement des poules d’eau à Amiens dans les Hauts-de-France : la douce chanson des hortillons !

Se rendre aux Hortillonnages d'Amiens dans les Hauts-de-France