L’aventure, la vraie : en Guyane avec Alex Vizeo

Une balade nocturne en pirogue, un face-à-face avec des paresseux, une nuit en hamac à 20 mètres de hauteur… Le blogueur Alex Vizeo n’en est pas à son premier voyage, mais il n’est pas prêt d’oublier la Guyane. Il nous raconte son itinéraire idéal.
Une rencontre étonnante près de Cayenne

À Cayenne, laissez-vous le temps d’arriver. Imprégnez-vous de l’ambiance du marché et de l’architecture coloniale… Puis, faites comme moi, et partez sur le sentier du Rorota : 1 h 30 de marche en forêt équatoriale, pour finir sur une jolie plage. Ouvrez bien les yeux pour repérer les paresseux accrochés aux branches de bois canon.

Un dimanche à Cacao

Pourquoi le dimanche ? Pour le marché : incontournable. La Guyane a une population incroyablement diverse. À Cacao, la communauté asiatique hmong est très présente, et je me suis régalé de riz gluant, poisson frit et rouleaux de printemps aussi bons qu’au Vietnam ! Mais avant de déjeuner, ne ratez pas la géniale visite guidée du musée des insectes : Le Planeur Bleu.

Une nuit dans les marais de Kaw

Vous arrivez en pirogue, à la tombée du soir, dans votre écolodge flottant, tout en bois, en plein cœur des marais. Au dîner, l'ambiance est joyeuse. Et voilà qu’en pleine nuit, vous remontez en pirogue pour observer les caïmans ! Inoubliable.

Une cure de détox digitale à Saül

45 minutes en avion à hélice, et vous voilà officiellement au bout du monde (faites quelques courses à Cayenne avant de partir). Pas d’écrans. Pas de réseau. Seulement vos deux pieds, de vraies rencontres et de superbes randonnées dans la forêt équatoriale.

Un périple en pirogue au fil du Maroni

Votre piroguier vous conduira de Maripasoula à Grand-Santi en 4 à 5 heures. Mais prévoyez au moins deux jours pour continuer jusqu’à Saint-Laurent. D’ailleurs chaque halte vous donnera sûrement envie de rester… Les villages bushinengués qui bordent le fleuve vous accueillent dans une ambiance unique.

Une nuit à la cime des arbres

Dormir dans les arbres : un vrai rêve de gosse. Au Camp Canopée, vous accrocherez votre hamac dans des carbets (cabanes) à 20 mètres de hauteur, reliés par des ponts suspendus. Votre séjour comprend même une balade guidée en forêt et un parcours accrobranche.

Une dernière escale aux îles du Salut

L’aventure jusqu’au bout : vous pensiez finir votre voyage par une pause détente sur des plages de rêve, mais vous voilà en plein Indiana Jones… Des chemins de pierre envahis de végétation vous mènent dans les ruines d’un ancien bagne, entouré de singes et d’agoutis, de mignons rongeurs locaux.

On continue ?
  • Le village d’Awala : pour sa plage tranquille, pour l’observation (respectueuse) des tortues de mer et pour découvrir la culture amérindienne des Kali’nas.
  • Kourou : pour le musée de l’Espace bien-sûr, mais aussi pour déguster un madras (burger guyanais) aux roulottes de la place des palmiers.

Se rendre en Guyane - Amazonie française