5 minutes pour tout savoir sur le rhum de Guyane

Chaleur et humidité, voilà le cocktail climatique qui fait la particularité du rhum guyanais. Réputé pour sa saveur très fruitée, le rhum est en Guyane, comme aux Antilles, une institution à l’histoire passionnante.
Quand le rhum guyanais s’appelait Tafia

C’est au 17e siècle que remontent les premiers rhums de Guyane, à l’époque simples produits dérivés du sucre par distillation « des écumes ». «C’est le dernier sirop dont on ne saurait faire que du mauvais sucre », disait-on alors. On le désignait sous le terme de «Tafia» et seuls les esclaves en consommaient.

À la frontière de l’Amazonie

Une distillerie et une seule subsiste à Saint-Laurent-du-Maroni, à la lisière de la forêt amazonienne dans l’est du territoire. On en comptait encore une petite vingtaine en Guyane dans les années 30. Aujourd’hui, la centaine d’hectares de champs de canne à sucre se trouve sur la piste forestière, à 2 km de la distillerie, sur les terres agricoles réputées parmi les meilleures de Guyane.

Presque des pièces de collection

La société «Les Rhums Saint-Maurice» produit trois marques : «La Belle Cabresse», «La Cayennaise» et «Le Cœur de Chauffe». On reconnaît les bouteilles à leurs belles étiquettes colorées qui changent presque tous les ans, au moment du célèbre carnaval, qui se déroule entre janvier et mars.

Un rhum agricole et non industriel

À la distillerie Saint-Maurice, on ne fabrique que du rhum agricole c’est-à-dire un alcool produit par fermentation et distillation du jus de la canne à sucre fraîchement pressée. Ce jus est appelé «vesou». C'est durant l'étape de la distillation que le rhum prendra un goût et un arôme spécifique. Le degré d'alcool par bouteille varie suivant les marques entre 50° et 55 °.

Le rhum aura sa maison

Pour des raisons de sécurité, la distillerie de Saint-Laurent ne se visite plus mais une Maison du Rhum est en projet. Elle fera découvrir aux visiteurs les procédés de culture et de fabrication et proposera des dégustations.

Des bouteilles et des verres

La distillerie Saint-Maurice, rénovée totalement en 2015, abrite une petite boutique où l’on peut acheter du rhum mais également des verres à punch à l'effigie de «La Belle Cabresse». Qui est-elle d’ailleurs cette belle cabresse ? Une «doudou» guyanaise à la peau claire appelée aussi «chabine».

Une cuisine qui a du punch

Le rhum se présente de différentes manières : en apéritif sous forme de ti-punch, de planteur ou encore de rhum arrangé (avec épices et/ou fruits macérés) et en digestif avec du rhum vieux très liquoreux. Il est également utilisé dans la cuisine guyanaise puisque dans certains plats, une goutte de rhum est ajoutée pour donner du goût.

Se rendre en Guyane