Vacances d’initié : Xavier Veilhan à la Villa Noailles.

"Hyères, Côte d’Azur. Climat clément, palmiers perchés, mer translucide. Tout y est. Même ce qu’on n’y attendait pas. Prenons par exemple la Villa Noailles…
Dessinée pour un couple de mécènes, dans les années 20, par l’architecte Robert Mallet-Stevens, la Villa Noailles a reçu les plus grands artistes de l’époque, de Man Ray à Giacometti. Aujourd’hui, restaurée et fidèle à sa vocation, c’est un centre d’art renommé, notamment pour son Festival International de Mode et de Photographie. Nous avons demandé à l’artiste Xavier Veilhan de nous guider dans cette maison, qu’il connait bien pour y avoir tourné le film « Vent Moderne » en 2015.

J’ai découvert la Villa Noailles en 2008 à l’occasion d’une exposition d’Erwan et Ronan Bouroullec. J’ai eu la chance de dormir sur place, dans l’une des chambres destinées aux invités. Ce fut une expérience incroyable.

La Villa Noailles est une architecture pleine de compromis, d’ambiguïtés. Elle n’est pas un objet parfait et c’est ce que je trouve beau. Elle porte l’histoire de la relation entre Robert Mallet Stevens et les Noailles, qui ne fut pas des plus simples.

En tant qu’artiste, nous avons le luxe d’accéder à des lieux pour les visiter mais aussi pour y travailler. Pour tourner « Vent Moderne », nous avons eu carte blanche. Nous avons pu découvrir la maison dans tous ses recoins grâce à la confiance de Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles.

"J’aime le lien qu’établit cette maison avec la nature. La végétation méditerranéenne, la lumière du Sud, la présence du vent qui peut parfois être enivrante. Lors du tournage, il y avait beaucoup de vent. Filmer ces beaux arbres et cette végétation en mouvement était assez magique. C’est ainsi qu’est né le titre du film : « Vent Moderne »

Devant la maison, caractérisée par ses volumes cubistes, de grandes ouvertures rectangulaires, percées dans le mur d’enceinte, ouvrent sur le vide. C’est pour moi l’un des espaces les plus aboutis de la Villa Noailles, avec ces magnifiques vues cadrées sur le paysage environnant.

Le jardin triangulaire cubiste figure parmi les endroits que je préfère à la Villa Noailles. En proue de la maison, enserré entre des murs blancs, il est l’œuvre de l’architecte et paysagiste Gabriel Guevrekian.

Dans « Les mystères du Château de Dé », que Man Ray a tourné sur place en 1929, les personnages sont masqués. Marie-Laure et Charles de Noailles dansent sur le toit... Il y a une ambiance à la fois fantaisiste et inquiétante dans ce film que je retrouve d’une manière générale dans cette maison.

De nombreux détails sont remarquables, comme cette horloge de Francis Jourdain que l’on retrouve dans toutes les pièces. Les Noailles ont fait appel aux créateurs les plus avant-gardistes de l’époque, comme Jean Prouvé pour les huisseries métalliques ou Louis Barillet pour les vitraux

Le film « Vent Moderne » est une divagation, un voyage en noir et blanc à travers différents bâtiments conçus par Robert Mallet-Stevens : la Villa Noailles, l'Hôtel Martel à Paris et la Villa Cavrois à Croix. Ces lieux et leur architecture moderniste m’ont inspiré. J’aime cette idée à la fois onirique et pratique de la modernité. Il y a là un souffle que nous avons un peu perdu.

Se rendre à Hyères