5 minutes pour tout savoir sur la clémentine de Corse

On la reconnait à ses feuilles effilées vert sombre, sa peau fine, sa petite taille et sa saveur irrésistible. La clémentine corse est l’unique clémentine produite en France. On vous dévoile les secrets de cet agrume qui ensoleille la fin des repas ou les goûters vitaminés des gourmands, entre novembre et janvier. Un concentré de Corse en hiver !

Une distinction IGP

Depuis 2007, la Clémentine de Corse bénéficie d’une Indication Géographique Protégée, gage de qualité. Pour être reconnue « de Corse », la clémentine doit être cultivée et conditionnée sur l’île, cueillie manuellement à maturité avec ses feuilles, et ne pas subir de traitement colorimétrique. Ces pratiques respectueuses du fruit participent à créer un gout unique, stable et constant, et reconnaissent le caractère puisé dans le terroir Corse…

Une saveur Made in Corse

Les vergers de l’Ile de beauté, situés sur la côte orientale, sont confrontés à des températures plus basses que sur le reste du pourtour méditerranéen. Ce climat particulier limite l’accumulation en sucre et confère un gout reconnaissable entre tous, alliance de saveurs sucrées et acidulées, typique de la Clémentine de Corse. Il donne aussi au fruit sa robe rouge-orangé. Un dernier signe de reconnaissance ? La Clémentine de Corse n’a pas de pépins. De quoi ravir les jeunes gourmands.

Jamais sans ses feuilles

Pendant longtemps, la Clémentine de Corse a été la seule à pouvoir arborer ses feuilles sur les étals des primeurs et maraîchers car l’insularité lui avait épargné les virose végétales. Même si aujourd’hui d’autres clémentines se présentent en habits orange et vert, on reconnaît au premier coup d’oeil la forme effilée des feuilles des Clémentines de Corse.

Fille de la mandarine et de l’orange

Dans la famille des agrumes, la clémentine est issue d’un croisement naturel entre la fleur de mandarinier et le pollen de l’oranger. En 1892, c’est en Algérie, près d’Oran, que le botaniste Louis Charles Trabut observe les premiers plants hybrides dans la pépinière d’un frère nommé Clément. Il baptise le fruit e son honneur et consacre un article à sa découverte en 1902, dans la Revue horticole française. La carrière de la clémentine est lancée ! Les premières traces de clémentiniers en Corse datent de 1925. Ils sont plantés par Don Philippe Semidei à Figareto, sur la côte orientale.

159

C’est le nombre d’agriculteurs qui cultivent avec passion la Clémentine de Corse commercialisée sous IGP. Sur les 31 250 tonnes de clémentines produites en Corse en 2018, 96% étaient reconnues par l’IGP.

Un fruit d’hiver

Parmi les agrumes, la clémentine se distingue par une maturité précoce. La cueillette débute en novembre et s’achève les premiers jours de janvier. C’est pour cela que la Clémentine de Corse trouve facilement sa place parmi les treize desserts provençaux.

Confite et en confitures

Nombreux sont ceux qui aiment la déguster fraîche et juteuse, sa saveur faisant surgir des images ensoleillées pendant les longues journées d’hiver. Mais la Clémentine de Corse se savoure aussi sous forme de confiture (faite maison bien sûr) ou confite, en fruit entier ou en jus, dans une sauce sucrée-salée. Crue, elle peut également accompagner de ses notes acidulées un ceviche de poisson…

Se rendre en Corse 

Aller
plus loin