On remonte le temps dans les villages de Bourgogne

Entre vieilles pierres, art roman et maisons médiévales, les villages de Bourgogne nous content leur histoire au travers des châteaux forts, églises et autres fortifications qui témoignent de leur riche passé. France.fr vous dévoile sa sélection labellisée "Plus beaux villages de France".

Noyers-sur-Serein, le médiéval

Il suffit d’arpenter les rues de Noyers-sur-Serein pour s’offrir un voyage dans le temps. Et on commence dès le mur d’enceinte, flanqué de 24 tours. Pour pénétrer dans le village, on passe par l’une des trois portes. Ensuite, le dépaysement est garanti entre les hôtels en pierre de taille, les demeures bourgeoises, les façades à pan de bois, les maisons de vignerons, les anciennes chapelles, les placettes à arcades… On s’attend à voir surgir des personnages en costumes médiévaux à chaque coin de rue !
Noyers-sur-Serein (Lien externe)

Flavigny-sur-Ozerain, le gourmand

Il plane sur ce village fortifié une odeur reconnaissable entre mille, mélange de sucre et d’anis : celle de l’Anis de Flavigny, un bonbon dont l’origine remonterait à Saint Louis. On se laisse guider par notre odorat alors que l’on flâne dans les jolies rues pavées de Flavigny-sur-Ozerain. À mesure que l’odeur se fait plus forte, c’est certain, on approche de l’ancienne abbaye bénédictine dans laquelle sont fabriquées les anis selon une recette inchangée depuis le XIIe siècle. On visite la fabrique, avant de repartir, les poches pleines de friandises parfumées au cassis, à la violette, au citron ou encore à la rose. Nous voilà parés pour continuer la visite de ce village pittoresque et romantique, entre Moyen Âge et Renaissance.

Flavigny-sur-Ozerain (Lien externe)
Anis de Flavigny (Lien externe)

Vézelay, le sacré

Avant de parvenir à la basilique Sainte Marie-Madeleine, haut-lieu de la chrétienté et point de départ de l’une des voies menant à Saint-Jacques-de-Compostelle, on traverse le village de Vézelay. Dans les ruelles étroites de ce bourg médiéval, se côtoient des maisons romanes, des demeures de style Renaissance ainsi que des bâtisses des XVII et XVIIIe siècles, comme la Maison du Pontot ou l’Hôtel de Ville. En chemin, on fait une halte dans la maison de l’écrivain Romain Rolland, le musée Zervos, qui accueille la collection d’art de la famille du même nom, et où sont exposées des œuvres de Calder, Mirò, ou encore Picasso. Puis on flâne dans les galeries d’art et échoppes d’artisans de la rue principale. Enfin, la basilique apparaît au bout du chemin.

Vézelay (Lien externe)

Châteauneuf-en-Auxois, le fortifié

Sa position stratégique entre Dijon et Autun, en surplomb de la plaine et du canal de Bourgogne, en fait l’une des places fortes de la région au Moyen Âge, ainsi qu’un bourg très prisé des commerçants. De cette époque florissante, Châteauneuf-en-Auxois a conservé son château, une forteresse caractéristique de l’architecture militaire bourguignonne du XVe siècle. Dans l’ancien village fortifié, les pierres cohabitent avec une végétation luxuriante qui fait la fierté de ses habitants. On ne manque pas d’admirer les demeures des riches marchands bourgeois, construites entre la fin du Moyen Âge et la Renaissance, dont les tourelles, sculptures et autres ornementations sont autant de témoignage de leur prospérité. C’est notamment le cas de la Maison Bichot, du nom de l’une des plus anciennes familles du village, ou encore de la Maison du Mouton, avec son décor sculpté de style Renaissance.

Châteauneuf-en-Auxois (Lien externe)
Château de Châteauneuf (Lien externe)

Semur-en-Brionnais, le roman

Ce petit village du sud de la Bourgogne se trouve sur les Chemins du Roman, un itinéraire rassemblant une centaine d’églises et de chapelles romanes. Construite au XIIe siècle, la collégiale Saint-Hilaire est l’une des dernières grandes constructions romanes de Bourgogne. Si elle est principalement de style roman clunisien, on note toutefois fois quelques éléments annonciateurs du style gothique. Semur-en-Brionnais abrite également le plus ancien château de la Bourgogne, le château Saint-Hugues, lieu de naissance de l’abbé fondateur de l’abbaye de Cluny, Saint-Hugues. À ne pas manquer, l’église romane Saint-Martin-la-Vallée, en contrebas de la vallée, qui selon l’inclinaison du soleil se pare de tons rosés, offrant un panorama des plus bucoliques.

Semur-en-Brionnais (Lien externe)

Se rendre en Bourgogne 

Aller
plus loin