Huit bonnes raisons d’arpenter le Bassin d’Arcachon

Petits ports ostréicoles, plages de sable fin, forêts de pins… A 50 kilomètres de Bordeaux, le Bassin d’Arcachon égrène également un chapelet de villes et de villages ainsi que la fameuse dune du Pilat et la charmante presqu’île de Lège-Cap-Ferret. Autant de bonnes raisons de découvrir ce coin de France où les marées et le courant ont façonné un paysage extraordinaire.
Grimper sur la plus haute dune d’Europe

109 mètres de haut, 2 700 mètres de long, 500 mètres de large, 60 millions de mètres cubes de sable : la dune du Pilat est une merveille de la nature ! Il faut absolument y grimper (à pied, on n’a pas le choix !) car, au sommet, le panorama à 360° sur le Bassin d’Arcachon, l’océan, la réserve naturelle du banc d’Arguin, la pointe du Cap Ferret et la grande forêt de pins est sublime à tout moment de la journée.

Pique-niquer au banc d’Arguin

Non, non, vous n’êtes pas aux Caraïbes ! Mais cette langue de sable doré et cette eau cristalline aux 50 nuances de bleu rappellent les tropiques. Arguin, c’est ce banc de sable au milieu du bassin changeant continuellement de forme au gré du vent et des courants. On le rejoint en bateau, navette ou pinasse. Le rêve pour un pique-nique de robinson face à la grande Dune.

Prendre de la hauteur au Cap Ferret

A la pointe du Cap Ferret, l’eau calme du bassin rencontre celle plus tumultueuse de l’Atlantique. Les plus courageux grimperont tout en haut du phare (258 marches !) et ne le regretteront pas. La vue sur les passes, les parcs à huitres et la dune du Pilat, surtout au soleil couchant, est à couper le souffle.

Déguster une douzaine d’huitres

Se faire ouvrir quelques huitres directement par un ostréiculteur, flâner le long des cabanes colorées des petits ports et regarder les plates, ces embarcations typiques aller et venir avec leurs cargaisons goûteuses, voilà l’un des plaisirs simples du Bassin d’Arcachon. Gujan-Mestras en est la capitale ostréicole avec sa Maison de l’huitre qui mérite bien une visite.

Observer les oiseaux

Certaines années, ce sont plus de 300 000 oiseaux qui transitent par la réserve ornithologique du Teich sur le Bassin d’Arcachon et 260 espèces y sont recensées, du petit gravelot à la grande cigogne blanche. Entre marais, rosières, prairies et lagunes, l’observation passionnera petits et grands le long de beaux parcours aménagés.

Se baigner dans les vagues ou dans le bassin

A chaque plage son ambiance. Sur la côte océane, et sur des kilomètres, les baignades dans les vagues sont toniques même si la prudence s’impose. Les plages du bassin, où l’on se baigne uniquement à marée haute, sont plus tranquilles. Pour une immersion en eau douce, cap sur le grand Lac de Cazaux, au cœur de la forêt des Landes. Les plus curieux pourront même profiter des trois plages dans la même journée.

Pédaler sous les pins

220 kilomètres de pistes cyclables ceinturent le bassin. Le relief est plat ou quasi alors il ne faut surtout pas se priver de ces grandes pédalées sous les pins, en pleine nature ou le long de l’océan. Paysages changeants, senteurs marines et boisées. Respirez ! Bien-être assuré.

Admirer l’architecture Belle Époque

A Arcachon et au Pyla-sur-Mer, les villas prennent leurs aises. Ces grandes maisons bourgeoises datent du 19e siècle et des années 30. A Arcachon, dans le quartier pittoresque de la Ville d’Hiver, chalet suisse, inspiration mauresque et style colonial mélangent les genres dans une extravagante architecture qui fait tout le charme des lieux.

Se rendre dans le Bassin d'Arcachon