Bordeaux : le guide du supporter pendant la Coupe du Monde de Rugby 2023

Capitale mondiale du vin, Bordeaux aime les célébrations. Avec 5 matchs à jouer dans son stade par des équipes prestigieuses comme l’Irlande ou l’Afrique du Sud, la Coupe du Monde de Rugby 2023 va lui en donner de belles occasions ! Pour les supporters, c’est un moment de percer les secrets de cette championne de l’art de vivre à la française, entre patrimoine ancien, nouveaux quartiers à l’architecture spectaculaire et routes des vins. La belle de Nouvelle Aquitaine s’annonce plus épicurienne que jamais pour la 3e mi-temps !

Choisir son match

Avec une capacité supérieure à 42 000 places, le Stade de Bordeaux accueullera 5 matchs de la Coupe du Monde de Rugby 2023 :

- Irlande/Espagne (Poule B) - samedi 9 septembre, 15 h 30
- Pays de Galles/Fidji (Poule C) - dimanche 10 septembre, 21 h
- Samoa/Chili (Poule D) - samedi 16 septembre, 15h
- Afrique du Sud/Espagne (Poule B) - dimanche 17 septembre, 15 h
- Fidji/Géorgie (Poule C) - samedi 30 septembre, 17 h 45

La réservation de billets individuels ouvre le 13 septembre à 18 h en prévente pour les membres de du programme Famille 2023 et le 15 septembre à 18 h pour le grand public. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la billetterie en ligne (Lien externe) .

Se rendre au stade et se déplacer en modes doux

Depuis le centre-ville ou la gare Saint-Jean, il est possible d’accéder directement au stade de Bordeaux via la ligne C du tramway. Les soirs de match et lors de grands évènements, des navettes spéciales sont prévues pour rejoindre l'enceinte sportive depuis les deux autres lignes de tram. Un parking gardienné et gratuit permet aux courageux de rallier l'enceinte à vélo.

A Bordeaux, les mobilités douces sont privilégiées pour se déplacer facilement d’un quartier à l’autre. En plus des 3 lignes de tramway et des nombreux bus, le réseau de transport urbain inclut des vélos et voitures en libre-service, des navettes fluviales et même des catamarans hybrides permettant de passer d’une rive à l’autre sur simple présentation des tickets de bus et de tram!
Pour faciliter le quotidien des visiteurs, un City Pass offre un accès illimité aux tram, bus, et navettes fluviales, et des entrées dans les monuments.

Circuler à Bordeaux et sa métropole (Lien externe)
En savoir plus sur le Bordeaux City Pass (Lien externe)
Se rendre au stade Matmut Atlantique (Lien externe)

Suivre le match en ville...et célébrer la 3e mi-temps

Ne prononcez pas Houses of Parliament, mais plutôt Hop, le petit nom de ce pub incontournable des nuits sportives bordelaises. Au cœur du quartier Saint-Pierre, dans le vieux Bordeaux, on y déguste (avec modération) une incroyable variété de gins, cocktails et bières dont des bières locales en bouteille ou à la pression accompagnés de planches de charcuteries ou de fromages en suivant les matches sur les écrans HD et l’écran géant. Cours d’Albret, le Connemara Irish Pub reçoit les supporters en grand les soirs de match. Et dans le quartier branché des Bassins à Flots, on s’immerge dans une ambiance californienne au Café Oz, entre planches de surf, peintures aborigènes et crocodiles géants, sans perdre de vue son équipe préférée, à la manœuvre sur grand écran.

bar sportif The Houses of Parliament (Lien externe)
Connemara Irish Pub (Lien externe)
Bar australien Café Oz (Lien externe)

Savourer les produits locaux et la gastronomie française

Pour une belle sélection de spécialités : une institution, la Brasserie bordelaise qui cultive le goût du Sud-Ouest, de la lamproie à la bordelaise, à l’épaule d’agneau du Quercy, en passant par les huîtres d’Arcachon, servis avec plus de 700 références de vins. A deux pas du marché des Capucins, le « ventre de Bordeaux », chez Gauta (gueule en occitan) labellisé Green food, le chef étoilé Vivien Durand met à l’honneur la cuisine de mamie avec un abat du jour (mais aussi des menus végétariens) et des desserts inspirés par les saisons. Et au cœur de l’éco-système Darwin, on s’attable au Magasin général, le plus grand bistro-réfectoire d’Europe avec carte flexitarienne et politique zero déchet, ou sur la terrasse avec vue sur la Garonne de la Belle Saison, créé par l’ancien demi de mêlée Jérôme Fillol : on y déguste des petits plats gourmands 100% locaux. Envie d’un brunch revigorant un lendemain de match? Niché dans une ancienne église, place Camille Jullian, le café-restaurant Utopia (Green food) propose des délices locavores : truite fumée des Pyrénées, œufs bio de Dordogne, gâteaux maison à accompagner de cafés Rainforest ou thés bio. Pour des plaisirs sucrés, on file Chez Baillardran ou la Maison Lemoine déguster les fameux canelés.

Visiter la ville

Le saviez-vous ? Bordeaux possède le plus grand patrimoine urbain inscrit à l’Unesco : 1810 hectares soit la moitié de la ville (et 350 monuments classés) ! Un nouveau parcours matérialisé au sol par des clous de bronze permet d’en suivre le fil, de la place de la Bourse (18e siècle) édifiée en balcon sur la Garonne et son monumental miroir d’eau (3450m²) aux hôtels particuliers comme celui de Laubardemont (17e siècle), rare témoignage de l’époque d’Henri IV. D’un coup de vélo, de tram ou de navette fluviale, on change de catégorie avec les nouveaux quartiers à l’architecture contemporaine: le Bacalan et les Bassins à flots où trois lieux emblématiques invitent à la visite : la Cité du Vin, pour un parcours ludique et sensoriel autour des vignobles du monde entier, les Bassins des Lumières, premier centre d’art numérique au monde et le musée Mer Marine. Et rive droite, on explore les ressources de Darwin Ecosystème, une ancienne caserne devenue tiers lieu, culturel, sportif et gourmand.

Visiter la Cité du Vin (Lien externe)
Visiter Les Bassins des Lumières (Lien externe)
Visiter le musée Mer Marine (Lien externe)

Explorer les environs

A 70 km et 1h30 de Bordeaux en train TER et bus, on joue la carte sportive avec une ascension de la fameuse dune du Pilat*, la plus haute d’Europe (110m) ! Au sommet, le panorama sur le bassin d’Arcachon est un trophée à la hauteur de l’effort. Sans quitter l’agglomération, on peut aussi chausser ses baskets et arpenter le premier GR métropolitain de France : 160 km à travers bois, forêts et sites patrimoniaux et écologiques. Et pour sillonner la route des vins, rien de plus simple, aux portes de la ville, une douzaine de châteaux viticoles sont accessibles en tramway et bus de ville ou à vélo. Autre variante, explorer la région Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac et ses prestigieuses appellations rive droite de la Dordogne autour de Libourne qui accueillera le camp de base de l’équipe des Fidji. Comme les « Fidjiens volants » on peut aussi mouiller son maillot en s’essayant au waterbike, sur le plan d’eau du Moulin de Porchères, classé Natura 2000 et réserve de biosphère de l’Unesco, pour des sensations inédites !

*Suite à l'incendie de la Teste-de-Buch survenue en juillet 2022, l'accès aux massifs forestiers demeure interdit au public. La dune du Pilat est néammoins accessible.

Escalader la Dune du Pilat dans le bassin d'Arcachon (Lien externe)
Parcourir le GR Bordeaux Métropole (Lien externe)
S'essayer au water-bike près de Libourne (Lien externe)
Sillonner les Routes des vins de Bordeaux autour de saint-Emilion (Lien externe)

Trouver un hébergement

Face au lac et à la « plage » de Bordeaux, à deux pas du parc floral et d’une forêt de 87 hectares, et 3 stations de tramway (et de vélo) du Stade de Bordeaux, le tout récent Live Hotels propose 88 chambres et appartements à la décoration contemporaine, coiffé par un rooftop avec piscine et vue sur le lac. Côté cuisine, un restaurant d'inspiration méditerranéenne prônant une gestion éco-responsable (circuits courts, tri des déchets, politique 0 plastique, achats en vrac, etc.)

Séjourner au Live Hotels Bordeaux Lac (Lien externe)

Se rendre à Bordeaux