Petits plaisirs d’automne en mode basque

Rouge comme le piment d’Espelette, brun façon chocolat de Bayonne ou doré à la manière d’un gâteau basque… À l’automne, le Pays basque se pare de nouvelles couleurs au rythme des fêtes gourmandes dédiées aux produits du terroir. On en profite pour faire le plein de sensations entre expériences gustatives, cures marines, couchers de soleil à grand spectacle et balades en ville sur les traces d’un style basque aussi éclectique qu’unique !

Se réconforter avec un gâteau basque

Rond et doré, le gâteau basque se fait fort d’ensoleiller la moindre journée d’automne ! Emblématique du Pays basque, le Biskotxak est né à Cambo-les-Bains où on le célèbre tous les ans début octobre avec la fête du gâteau basque.

C'est le moment d’apprendre à maîtriser la recette très codifiée de ce dessert perpétué par les "sœurs Biskotx" au début du XXe siècle : crème pâtissière ou confiture de cerises noires pour la garniture sont les deux variantes autorisées par la tradition. À comparer avec les infinies déclinaisons créées par d’imaginatifs pâtissiers : chocolat, noisette ou agrume… Le gâteau basque égaie l’automne de toutes ses saveurs !

Fondre pour le chocolat à Bayonne

À Bayonne, on révise son dictionnaire gourmand du Pays basque. Avant le J de jambon, il y a le C de chocolat ! C’est dans le quartier de Saint-Esprit que le chocolat des aztèques est arrivé en France au début du XVIIe siècle via les juifs espagnols et portugais chassés par l’Inquisition.

En boisson, en tablette ou même en bouquet : les grandes maisons perpétuent les secrets des "faiseurs de chocolat" passés maîtres dans l‘art de la transformation de la fève de cacao. Début novembre, la fête du chocolat fait revivre l’épopée de la précieuse cabosse avec ateliers et balades gustatives… de quoi fondre encore plus pour Bayonne !

En prendre plein la vue au coucher du soleil

D’Anglet à Hendaye, les 40 kilomètres de littoral du Pays basque égrènent une infinité de spots pour contempler l’océan au crépuscule. Pour en prendre plein la vue au coucher du soleil, rendez-vous en haut des marches de la côte des basques à Biarritz : on peut y siroter un verre tandis que l’astre sombre dans la mer.

À Anglet, on bénéficie en prime d’une belle vue sur le phare de Biarritz. Et à Saint-Jean-de-Luz, la pointe de Sainte-Barbe dévoile les méandres de la baie, de Ciboure à la montagne de La Rhune. Et pourquoi ne pas se hisser à son sommet ? À 905 mètres, le panorama à 360° s’étend jusqu’à l’océan par beau temps.

Se réchauffer de piment d’Espelette

Vous reprendrez bien un peu de piment d’Espelette ? Entier ou en poudre, cette épice, la seule en France classée "Appellation d’origine contrôlé", n’a pas attendu la consécration des grands chefs pour réchauffer les recettes basques, de la piperade à l’axoa (émincé de veau). Depuis le XVIIe siècle, le petit village d’Espelette vit au rythme de la culture de ce fruit d’origine mexicaine.

À l’automne, des dizaines de guirlandes rouge vif habillent les façades des maisons en écho aux parois de bois peintes d’un éclatant sang de bœuf. C’est le temps du séchage clôturé par une grande fête fin octobre avec bandas (fanfares de rues), chœurs d’homme, danses traditionnelles, pelote basque et bénédiction des piments à la sortie de la messe.

Faire le plein d’énergie le temps d’une cure marine

Dans le cocon des centres de thalassothérapie, la côte basque renouvelle la tradition des bains de mer du Second Empire.

On alterne bain hydratant au beurre de karité sur sable chaud et cryothérapie au Sofitel Biarritz Le Miramar Thalassa Sea & Spa ; on se pique de médecine asiatique au Thalasso Blanco Hendaye entre massage taoïste, cure ayurvédique et massages du monde ou à Atlanthal Anglet le temps d’une escale zen et on allie thalasso et marche dynamique au Thalmar Biarritz, histoire de parfaire la cure de culture basque.

Respirer au rythme des houles de l’Atlantique

Nul besoin de s’adonner au surf pour se régaler du spectacle de l’océan : des falaises vertigineuses entrecoupées de criques aux longues plages de sable fin, la côte basque promet de fabuleux tête-à-tête avec les houles de l’Atlantique.

Guetter la Belharra, la vague mythique des surfeurs depuis le promontoire d’Urrugne sur la corniche basque, grimper jusqu’à la chapelle Sainte-Madeleine à Bidart pour s’emplir les yeux de bleu ou regarder les vagues se fracasser sur le Rocher de la Vierge à Biarritz... La devise de la station balnéaire "J’ai pour moi les vents, les astres et la mer" prend tout son sens lors des marées d’équinoxe.

Peaufiner son style en ville

Néo-Renaissance, néo-basque, Art déco ou Belle Époque ? En flânant en ville, on explore la formidable profusion des styles architecturaux du Pays basque entre villas extravagantes à Biarritz, fastueuses demeures d’armateurs à Saint-Jean-de-Luz et maisons à pans de bois colorés de Bayonne...

Et on peaufine son style au fil d’emplettes dans les boutiques où l’on revisite espadrilles, linge basque ou béret traditionnel. Entre deux échoppes de créateurs, on n’oublie pas de remplir son panier de délices : halles gourmandes, marchés ou épiceries fines, il y a toujours une bonne raison de sacrifier à la mode basque !

Se rendre au Pays basque 

Aller
plus loin