7 conseils pour un séjour éco-responsable dans les Alpes

Un bol d’air (pur) ? À l’heure de préparer ses vacances dans une station de sports d’hiver, on rêve de grands espaces et de nature : mais cet écosystème est si fragile... On peut le préserver tout en passant le plus agréable des séjours. Suivez nos six conseils pour minimiser l’impact de vos vacances dans les Alpes... et que les neiges restent éternelles !

Je choisis une station engagée

Délivré en fonction de 20 critères, le label Flocon Vert est celui qui fait référence quand il s’agit de noter les stations de montagne. Il valide des engagements sociaux et culturels, mais aussi liés à l’environnement et à la gestion des ressources naturelles. Le label a été décerné à Megève, Valberg (Alpes maritimes), Chamrousse, la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (qui regroupe Vallorcine, Chamonix, Les Houches et Servoz), ou encore à Chatel, dans le domaine des Portes du Soleil ainsi qu'aux Arcs.

Label Flocon Vert (Lien externe)

J’opte pour un hébergement éco-responsable

Dans l’hôtellerie de montagne encore plus qu’ailleurs, l’attention portée aux ressources naturelles et à l’intégration des bâtiments dans leur environnement est fondamentale ! Dans tous les massifs de France, de nouveaux hébergements imaginent le tourisme de montagne de demain. Des fermes-auberges (comme Le Toî du Monde dans le Val d’Arly), des refuges de luxe (Le Refuge de la Traye à Méribel, ou la Halle des Cascades aux Arcs), un hôtel bioclimatique (Hôtel La Croix de Savoie aux Carroz), des cabanes perchées dans les arbres (Entre Terre et Ciel, dans le Val d’Arly)… il y en a pour tous les goûts !
Ceux qui cherchent un hébergement plus classique pourront se tourner vers le label Clef verte (par exemple disponible dans certaines résidences de Pierre & Vacances) ou la certification Green Globe (notamment sur la plupart des Club Med de montagne).
Les 5 étoiles innovent aussi en vert. À Val Thorens, l’hôtel-refuge Pashmina 5* installe sur sa terrasse panoramique une véranda-loggia 100% vitrée et panoramique de 70 m², escamotable. Par mauvais temps ou grand froid, elle se déploie en 2 minutes. Et pour chauffer l’intérieur, sans faire flamber le climat, les baies vitrées auto-chauffantes, grâce à une technologie peu énergivore, assurent une température idéale pour un déjeuner ou un dîner avec vue. Qui dit mieux ?

Clef verte (Lien externe)
Green Globe (Lien externe)

Je m’équipe d’un matériel fabriqué en France

Première destination mondiale du ski, la France a bien sûr longtemps fabriqué le matériel… avant de délocaliser une grande majorité de ses usines à l’étranger. Mais cocorico ! Depuis quelques années des fabriques se réinstallent dans les Alpes. La plus connue d’entre elles : la Fabrique du Ski, située à Villards-de-Lans dans le Vercors. Deux autres marques au patronyme anglophone sont pourtant bien françaises : Blacksmith, installé à Flachère-en-Isère, et Rabbit on the roof, qui fabrique des skis de freeride à Chamonix. Côté haut de gamme, on fabrique toujours en France des skis en bois, notamment chez Tardy à Saint-Gervais-Mont-Blanc ou chez Marcel Livet à Annecy. Très chic.

la Fabrique du Ski (Lien externe)
Blacksmith (Lien externe)
Rabbit on the roof (Lien externe)
Tardy (Lien externe)
Marcel Livet (Lien externe)

Je privilégie les produits du terroir

Plus que jamais, d’une vallée à l’autre, coopératives et fermes invitent à découvrir et savourer les bons produits du terroir alpin, en circuit court. Une adresse parmi d’autres ? En Savoie, à Valloire, La Ferme des Etroits (également auberge-maison d’hôtes) est réputée pour son persillé, un fromage typique de Maurienne, fabriqué selon une méthode ancestrale.
En Haute-Savoie, au Grand Bornand, charcuteries et fromages savoyards, crozets bio, bières issues des micro-brasseries du cru et tireuse à miel local ont trouvé un écrin de choix aux Comptoirs des Alpes, un bâtiment historique métamorphosé en épicerie conviviale.
Pour être dans l’air du temps, La Grande Casse Vrac, à Pralognan la Vanoise, est une nouvelle alternative éthique aux supérettes de montagne. En direct de chez les producteurs et en vrac, pour inciter au zéro déchet, salaisons et fromages locaux, thés et infusions naturelles, bières brassées dans la vallée, farine de montagne du Vercors renouvellent la corvée des courses en altitude. On vote pour !

La Ferme des Etroits (Lien externe)
Aux Comptoirs des Alpes (Lien externe)
La Grande Casse Vrac (Lien externe)

J’opte pour les loisirs sans remontée mécanique et non-motorisés

L’hiver, la montagne est spontanément silencieuse. Les animaux hibernent, sont fragilisés par le froid et le manque de nourriture. Si le ski alpin reste la vedette des stations de sports d’hiver, il entraîne avec lui tout un panel d’installations (remontées mécaniques, dameuses…) qui ont un impact non négligeable sur l’écosystème montagnard, générant du bruit et des émissions de CO2. Alors de temps en temps, on laisse les skis de piste au placard pour découvrir les mobilités douces de montagne : balade en raquettes, randonnée à ski avec des peaux de phoques, ski de fond… On oublie les engins à moteur comme les motoneiges, les 4x4, et les déposes en hélicoptères qui sont d’ailleurs interdites au départ de France. Car les moteurs fragilisent les milieux naturels, perturbent et mettent en danger la faune sauvage. L’association de préservation de la montagne Mountain Wilderness mène d’ailleurs régulièrement des campagnes de sensibilisation intitulées "Silence !".

J’en profite pour comprendre la faune et la flore qui m’entourent

Et si cette année, on prenait le temps de s’émerveiller devant la faune et la flore ? Sur les 11 Parcs nationaux français, 4 sont situés en zone de montagne : Vanoise, Pyrénées, Ecrins, et Mercantour. Ce sont des territoires protégés, avec des actions de sensibilisation et d’information menées toute l’année. Au-delà des Parcs nationaux, on cherche aussi les Réserves naturelles : au cœur du Massif du Mont-Blanc se trouve la Réserve naturelle la plus haute de France, celle des Contamines-Montjoie. C’est le seul espace protégé du massif !
A Peisey-Vallandry, rendez-vous est pris à 2 138 m, au Muséum des Animaux de Montagne, sur le domaine skiable de Paradiski. En 6 minutes, par la nouvelle télécabine de Vallandry, piétons et skieurs accèderont librement à cet espace panoramique imaginé en partenariat avec le Parc National de la Vanoise.
A Sallanches, c’est dans un château des Rubins entièrement rénové que L’Observatoire des Alpes prend ses quartiers. Sur plus de 500 m², installations et modules interactifs racontent la montagne, les espèces qui l’habitent et leur fragilité.

Réserve naturelle des Contamines-Montjoie (Lien externe)
Peisey-Vallandry (Lien externe)
Château des Rubins - observatoire des Alpes (Lien externe)

Je favorise les déplacements doux

Venir en train ou au moins ne pas utiliser sa voiture durant son séjour, c’est possible dans toutes les stations des Alpes. Oui, mais comment s’organiser ? Pour combiner sur un même trajet le train, le bus et le co-voiturage, Valloire, Pralognan-la-Vanoise, Saint François-Longchamp, Sainte Foy Tarentaise, La Toussuire et Morzine-Avoriaz ont noué un partenariat avec Tictactrip.
La Clusaz s’est associée à la plateforme Mov’ici qui met en relation les voyageurs avec des conducteurs ayant des places libres. Navettes gratuites à Brides-lesBains, appli pour trouver le prochain bus ou train en vallée de Chamonix-Mont-Blanc, vélo électriques en libre-service, véhicules et navettes électriques/hybrides/biocarburant à Auron, aux 2 Alpes, à la Plagne et à Saint-Gervais Mont-Blanc, les initiatives foisonnent.

Côté équipements, des inaugurations promettent de faire parler d’elles cet hiver : la télécabine 10 places de Vallandry est ainsi un modèle de conception éco-responsable avec panneaux photovoltaïques sur le toit, récupération de la chaleur de la machinerie et des eaux pluviales. Celle installée entre Orelle-Val Thorens via la Cime Caron permettra à partir de décembre d'accéder en 45 min au cœur de la station la plus haute d'Europe sans passer par la route. Trafic routier allégé et ascension panoramique en vue !

Se rendre dans les Alpes