10 conseils pour des vacances durables à la montagne

Protection de l’environnement et séjours à la montagne ne sont pas incompatibles. Bien au contraire ! Pour des vacances durables et ressourçantes, on peut privilégier le train et les modes doux, dégoter des produits de la ferme, s’offrir un soin bien-être dans un établissement thermal, apprendre à mieux préserver la biodiversité, participer à un événement écoresponsable et même dormir dans un hébergement insolite pour observer les étoiles. Voici quelques pistes non-exhaustives pour décompresser en altitude sans se presser.

Se déplacer en modes doux

Pour des vacances sereines et écologiques, pensez à laisser votre véhicule au garage ! L’ensemble des stations de ski sont accessibles en train puis en car. Une fois sur place, de nombreux modes de transports alternatifs sont proposés pour se déplacer sans se ruiner.
La station des Gets, dans les Alpes, fait figure d’exemple avec un service de navettes intra et interurbaines y compris en soirée, un petit train avec vues panoramiques, des bus roulant au gaz naturel ou répondant aux normes antipollution et des bornes de recharge pour les voitures. L’été, des VTT et vélos électriques sont disponibles en libre-service.
Le tourisme durable à la montagne commence par adopter les modes doux. C’est la meilleure façon de déconnecter du quotidien et profiter du paysage tout en préservant l’environnement.

Les Gets (Lien externe)

Adopter le flocon Vert

Faites le choix d’une station engagée en faveur du tourisme durable. Pour se repérer, rien de plus simple. Il suffit d’identifier le flocon vert, le label environnemental de référence pour les destinations de montagne. Une dizaine dispose du précieux sésame. Parmi les nombreux critères à respecter pour obtenir ce label, la valorisation du patrimoine local et du développement durable bénéficiant à la fois aux touristes et aux habitants. Les efforts pour promouvoir l’artisanat local, les espaces protégés et l’organisation de manifestations écoresponsables sont notamment récompensés.

Label Flocon Vert (Lien externe)

Consommer des produits bio et locaux

La montagne, ça vous gagne et vous ouvre l’appétit ! La bonne nouvelle pour les épicuriens, c’est que les terroirs alpins regorgent d’adresses où dénicher des produits bio en circuit-court. Première escale, le Grand-Bornand, en Haute-Savoie, et son épicerie très conviviale, Aux Comptoirs des Alpes. Les étales sont remplies de charcuteries et fromages savoyards. On trouve aussi des Crozets bio aux noisettes, des bières locales et une tireuse à miel. De quoi allier tourisme durable et plaisirs culinaires… La station a reçu le label Flocon Vert en 2021.

À Morzine, bière rime avec initiatives durables. Au Bec Jaune, la bière est brassée sur place. Fini la pollution et les coûts de transport. On sert aussi du cidre local ou un jus de sureau fait maison. Côté cuisine, le pain est élaboré à partir de farines locales, le beurre et le lait proviennent de la Ferme du Caly. La micro-brasserie dispose même d’un potager. Acteur engagé, l’établissement est à l’origine d’une bourse aux vêtements dont l’argent sert à planter des arbres.

Aux Comptoirs des Alpes (le Grand-Bornand) (Lien externe)
Le Bec Jaune (Morzine) (Lien externe)

Choisir un hébergement écoresponsable

Et si vous passiez vos prochaines vacances dans une ferme de montagne entièrement rénovée ? Direction le Val d’Arly, aux pieds du Mont Blanc. C’est là que se trouve le Toî du Monde – un écogite 4 épis à (très) haute performance environnementale. La bâtisse familiale de 600m² est neutre en carbone et autonome en énergie grâce à des capteurs solaires thermiques et une chaudière bois bûche. Offrez-vous le gîte et le couvert grâce à un service de restauration en circuit-court (voire très court). Au menu : légumes du jardin, fromages, viandes et poissons fournis par des producteurs et pêcheurs locaux.

Le Toî du Monde (Lien externe)
Val d'Arly Mont-Blanc (Lien externe)

Se ressourcer grâce aux eaux naturelles d’une station thermale

Le tourisme durable, pour les stations thermales, c’est un peu comme un retour aux sources. C’est en montagne, là où le respect des éléments naturels comme l’eau prend tout son sens, que les cures de bien-être se sont développées.
Au cœur des volcans d’Auvergne, les Thermes du Mont-Dore, s’engagent en faveur de la préservation de l’environnement dans le cadre d’une action pilote menée dans chacun des services : bavoirs de soins biodégradables, produits d’entretien écologiques, essuie-mains issus de briques alimentaires, films d’enveloppement pour les soins en cataplasmes recyclés en bâches agricoles.
Dans les Alpes, au pied du Mont-Blanc, les thermes de Saint-Gervais se sont dotés d’une solution géothermique pour chauffer le bâtiment, l’eau sanitaire ainsi que les bassins. Une solution économe en énergie, écologique (200 tonnes de CO² en moins rejeté dans l’atmosphère) et confortable. Les curistes jouissent ainsi d’une température et d’une hygrométrie constante. C’est gagnant-gagnant !

Chaîne Thermale du Soleil - le Mont Dore (Lien externe)
Les Thermes de Saint-Gervais (Lien externe)

Se (re)connecter à la nature et la montagne dans un parc national

Des Ecrins à La Vanoise en passant par Le Mercantour, les parcs nationaux de montagne sont un terrain de jeu idéal pour les amoureux de grands espaces à condition d’apprendre à les connaitre pour mieux les respecter.
Pour un tourisme durable riche en échanges et ressourcement, osez un séjour nature dans le Mercantour. Direction Valberg, la station-village des Alpes du Sud à 1h de la Côte d’Azur. Deux hébergements à vous suggérer. Le premier, La Croix Saint-Jean – chambre d'hôte labelisée Esprit Parc Naturel – propose des plats cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Enfant du pays, la maitresse de maison partage son amour du terroir et distille de précieux conseils en matière de consommation énergétique. Le second, l’Amoucié, convient aux voyageurs en quête d’hébergements insolites avec sa roulotte pour deux personnes aux vues imprenables pour observer les étoiles. Il faut dire que le territoire Alpes Azur Mercantour fait partie de la troisième Réserve internationale de ciel étoilé en France (RICE). Ouvrez grand vos yeux !

Valberg (Lien externe)

Participer à un évènement écoresponsable

Non, la montagne ne se limite pas à l’hiver. Quand le manteau blanc laisse place à la verdure, le ski au VTT, on prend conscience des fragiles écosystèmes d’altitude. Chaque été, beaucoup de stations organisent des évènements pour sensibiliser les jeunes vacanciers à la sauvegarde de l’environnement tout en s’amusant. À Praz-de-Lys Sommand, en Haute-Savoie, c’est construction de cabanes, cueillettes, fabrication d’objets à partir de matériaux recyclés, ateliers Land Art et grimpe dans les arbres.
Au Orres, dans les Alpes du Sud, le festival « Game of trees » allie nature et culture. Au programme : des concerts, spectacles, projection de documentaires, expositions photos et rencontres avec des sportifs éco-aventuriers, témoins de premier plan du changement climatique. Rendez-vous du 1 au 5 août 2022 pour participer à des animations écoresponsables: ressourcerie, fresque du climat et vélo-smoothie...

Praz-de-Lys Sommand (Lien externe)
Les Orres (Lien externe)

Protéger la biodiversité

Savez-vous que les tourbières résistent à la chaleur et la sécheresse ? Un allié de poids dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour préserver ces mousses humides essentielles en montagne mais menacées d’extinction, plusieurs actions de sensibilisation sont menées à destination du public.
À Gérardmer, dans les Vosges, le Conservatoire des Espaces Naturels de Lorraine invite les visiteurs à participer à des visites guidées éducatives et prendre part aux efforts de protection de ces zones tampons.
À l’Alpe d’Huez, en Isère, des serres florales regroupant plus de 10 000 espèces, ensuite replantées sur le domaine, ont été créées afin de protéger la biodiversité locale.

Gérardmer (Lien externe)
l'Alpe d'Huez (Lien externe)

Oser le tourisme 4 saisons

Territoire enclavé et préservé, la Vallée du Louron mise sur le tourisme durable 4 saisons grâce à une offre diversifiée. Deux stations de sports d’hiver – Peyragudes et Val Louron - dédiées pour l’une aux skieurs expérimentés et pour l’autre aux familles et débutants ainsi qu’un centre de balnéothérapie en eau thermale, une première dans les Pyrénées et des activités nautiques autour du lac de Génos-Loudenvielle. Classée Grand site d’Occitanie et Pays d’Art et d’histoire, la région est également traversée par les coureurs du Tour de France. On peut facilement passer d’une activité à une autre grâce au télécabine innovant SkyVall qui assure à l’année la liaison entre la vallée et la station de Peyragudes en 10 minutes. Un mode doux de transport qui économise jusqu’à 270 tonnes de CO2 ! Pratique et écologique.

Pyrénées 2 Vallées (Lien externe)
Peyragudes (Lien externe)

Être bienveillant envers la montagne

Favoriser un tourisme durable respectueux de la montagne et des populations locales est vital pour limiter les effets néfastes de la crise climatique. Les professionnels du tourisme en sont convaincus. Les parcs nationaux de la Vanoise et des Ecrins œuvrent en ce sens aux côtés de la région Auvergne-Rhône-Alpes en encourageant de nouvelles pratiques écoresponsables. Par exemple, promouvoir les séjours en été, attirer plus de familles, rendre possible l’accueil de personnes à mobilité réduite grâce au label Tourisme & handicap, protéger la biodiversité, préserver l’artisanat d’art et les savoir-faire ancestraux par la découverte des villages de montagne et ateliers-boutiques. Autant de bonnes raisons de repenser les vacances à la montagne!

Visiter la région Auvergne-Rhône-Alpes (Lien externe)