6 raisons de venir en France pour la Coupe du Monde de Rugby 2023

Qu’on se le dise : à l’automne 2023, la France va sortir de la mêlée, et encore plus que d’habitude accueillant la 10e édition de la Coupe du Monde de Rugby. 10 villes hôtes sont en première ligne pour offrir du spectacle et un grand chelem de découvertes à savourer dans la douceur de l’été indien entre beaux musées, patrimoine culturel et naturel d'exception. Et si vous plaquiez tout pour venir ?

1. Des stades qui en jettent

Attention les yeux (et les oreilles) ! Mythiques ou ultra-modernes, les 9 stades hôtes de la Coupe du Monde de Rugby 2023 valent le détour, y compris en dehors des matchs. Aux portes de Paris, l’impressionnant Stade de France construit en 1998 est la plus grande enceinte sportive de l’Hexagone. A ne pas manquer : la visite guidée des coulisses de ce vaisseau futuriste de 80 000 places. Tout aussi bluffant, le stade Pierre Mauroy à Lille est une prouesse technologique avec son toit rétractable et sa « boite à spectacles », uniques au monde ! A Marseille, le Stade Vélodrome n’est pas en reste. Doté d’une aérienne toiture, comme une grande voile blanche posée 65 m au-dessus de la pelouse, le vénérable stade du club marseillais fait le show, désormais autant réputé pour son architecture, son acoustique que son ambiance légendaire.

L’ultramoderne OL Stadium de Lyon, inauguré en 2016, joue dans la même catégorie XXL, mastodonte de 60 000 places au cœur de l’OL Vallée, un vaste complexe regroupant restaurants, hébergements et espaces de loisirs. Coup de cœur pour son Offside Gallery et ses murs colorés dédiés au meilleur du street-art. Et pour un voyage dans le temps, le Musée des Verts dans le « Chaudron », l’iconique Stade Geoffroy Guichard de Saint-Etienne, théâtre des plus belles pages de l’épopée de 1976. Enfin le Stade de Bordeaux se donne des allures de temple grec avec son millier de poteaux, clin d’œil aux pins des Landes.

Alors, lequel de ces stades préférerez-vous ? Et si vous tentiez le pack de 9 ?

2. Un musée à ciel ouvert

Chaque année, le 3eme week-end de septembre, les Journées Européennes du Patrimoine ouvrent gratuitement les portes de musées et monuments prestigieux. Les villes hôtes de la Coupe du Monde de Rugby 2023 seront de la partie et resteront en pole tout l’automne pour faire découvrir leurs trésors. Parmi les lieux en vue, la Bourse du Commerce-Collection Pinault ou le Musée Carnavalet font le buzz à Paris tandis qu’à Saint-Denis il ne faudra pas manquer la Basilique-Cathédraleou la Street Art Avenue. A Marseille, à deux pas du Mucem, la réplique de la grotte Cosquer fait plonger depuis juin 2022 dans l’histoire de l’art pariétal à bord de wagonnets high-tech! A Toulouse, on se met la tête dans les étoiles à la Cité de l’Espace ou sur la Piste des Géants où se revit la fabuleuse aventure des pionniers de l’Aéropostale. Avec 350 édifices classés Unesco, Bordeaux tient son rang, de la Cité du Vin au Musée Mer Marine, dans le quartier des Bassins à flots où se sont aussi installés les Bassins de Lumières. Il faudra se cramponner aussi à Nice qui propose trois musées aux collections formidables : le Musée Matisse, le Musée d’Art moderne et d’Art Contemporain et le Musée Marc-Chagall. Et on parie que vous adorerez prendre de la hauteur à Nantes, sur le dos d’un grand éléphant mécanique ou dans les branches d’un Arbre aux hérons, pour un voyage extraordinaire sur les traces de Jules Verne.

Tour de France des nouveaux lieux incontournables
13 villes françaises à vivre en mode slow cet automne
Le top des expériences culturelles qui vont vous surprendre cet automne en France

3. Une belle nature à explorer

La France est un paradis pour la randonnée, le cyclotourisme, le tourisme fluvial, encore plus lorsqu’arrive l’automne avec ses couleurs chatoyantes… Dans leurs environs proches, les 10 villes hôtes de la Coupe du Monde de Rugby 2023 révèlent toutes une belle nature y compris Paris et Saint-Denis qui invitent à prendre la clé des champs le long du Canal de l’Ourcq ou dans les beaux jardins et généreux potagers du royal château de Versailles.

Des montagnes du Parc naturel régional du Pilat à la sortie de Saint-Etienne à la Côte d’Azur, avec ses villages perchés en balcon dans l’arrière-pays niçois en passant par les vignobles des Côtes du Rhône et du Beaujolais, à un jet de bouchon de Lyon, ou ceux du Bordelais collectionnant grands crus et chais prestigieux à quelques kilomètres du Bassin d’Arcachon, on vous promet de belles échappées, en toute tranquillité. Dans les calanques de Marseille, le long du canal du Midi à deux coups de pédale de Toulouse, sur la longue plage de la Baule à quelques encablures de Nantes, dans la Baie de Somme ou en villégiature tonique au Touquet à moins de 2h de Lille… Vous allez prendre l’air et vous ressourcer… durablement.

13 itinéraires pour randonner sur les beaux GR de France
9 lieux en France pour se croire au bout du monde
À la découverte des 11 parcs nationaux français
Nos itinéraires coups de cœur pour parcourir la France à vélo

4. Un art de vivre et une convivialité uniques au monde

Au rugby, les 3eme mi-temps ne sont jamais tristes. Cela tombe bien car la France a le sens de la fête, le goût du partage, de la gastronomie et de la convivialité autour d’un apéritif (le sport national !) ou de bons petits plats, toujours accompagnés de crus savamment choisis. Au pays des bistros, des bouchons lyonnais, des estaminets de Lille où l’on se régale d’une bonne carbonnade ou de moules frites et des terrasses où l’on s’attarde volontiers quelle que soit la saison comme sur le Vieux Port à Marseille autour d'une bonne bouillabaisse, la Coupe du Monde de Rugby 2023 va trouver un terrain idéal de festivités.

Bien sûr, il y aura les écrans géants sur la place du Capitole à Toulouse, la capitale du Rugby et du sud-Ouest, fief de l’Ovalie. On trouvera aussi des « Villages Rugby » et autres animations dans les 10 villes hôtes et dans les villes « camps de base » accueillant les équipes (Rueil-Malmaison, Le Touquet, Versailles, La Baule, Libourne, Avignon, Montpellier, Toulon, La Rochelle/Ile de Ré,Tours, Bourgoin-Jallieu…) Ambiance garantie !

13 rooftops pour profiter du soleil à l'arrière-saison

5. Une gastronomie qui met l’eau à la bouche

En France, chaque région, chaque ville et même chaque village a conservé ses traditions et ses recettes. Autant dire que pour un tour de France des spécialités culinaires, la Coupe du Monde de Rugby 2023 va combler les papilles et mettre les palais en ébullition, le tout avec une approche durable et locavore. En 2022, le guide Michelin a décerné 6 nouvelles Etoiles vertes faisant de la France le premier pays en nombre de chefs engagés. Qui dit mieux ?

Vous n’aurez que l’embarras du choix pour goûter une cuisine de terroir, roborative (râpées stéphanoises, cassoulet toulousain, pâté en croûte, saucisson brioché ou rosette de Lyon), méridionale (pissaladière, socca, panisse à Nice), océanique (huitres du bassin d’Arcachon à Bordeaux) sans oublier quelques douceurs (Macarons à Paris, gaufres à la vanille à Lille) et bien sûr un assortiment de fromages à mettre un rugbyman KO. On vous promet que grands crus de Bordeaux, de Bourgogne ou petits vins blanc bien frais, muscadet et gros plants nantais, ne gâcheront rien à l’affaire.

15 restaurants locavores à tester absolument en France
12 produits du terroir à savourer à l’automne en France

6. Des déplacements pratiques et durables

Pas besoin de prendre l’avion ni même de louer une voiture pour sillonner la France et découvrir ses trésors naturels et culturels entre deux matchs. Toutes accessibles en train, les villes hôtes de la Coupe du Monde de Rugby 2023 encouragent les mobilités douces, un critère déterminant qui a d’ailleurs présidé à leur sélection pour accueillir la compétition de même que celle des villes « camps de base ».

Sur place, que ce soit pour se rendre au stade ou explorer les environs, les transports durables occupent le terrain. Tramway, offre de vélo en libre-service, y compris à assistance électrique (Vélib' à Paris, Le Vélo à Marseille, V’Lille, Vélo Bleu à Nice, Vélô Toulouse, Vélivert à Saint-Etienne), location de trottinettes en libre-service… la vie est belle quand on prend soin de la planète! Et pour prendre le large, transport fluvial ou maritime avec navettes voire catamarans hybrides ont le vent en poupe. Pour un ticket de tram, on navigue ainsi à Bordeaux et Nantes sur la Garonne et la Loire, en navette électrique façon vaporetto à Lyon sur la Saône. De quoi ralentir le rythme en toute sérénité !

Venir et se déplacer en train