8 villes pour sortir de la mêlée pendant la Coupe du monde de rugby 2023

Après le Japon en 2019, c’est à la France que reviendra l’honneur d’accueillir en 2023 la Coupe du monde de rugby à XV, la 10ème édition de cette compétition disputée tous les 4 ans depuis 1987. Du 8 septembre au 21 octobre 2023, le ballon ovale, dont on fêtera les 200 ans, rassemblera dans l’Hexagone 20 équipes pour 48 matchs plein de ferveur, foi de supporters ! Paris sera bien sûr en première ligne mais Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lille-Villeneuve d’Asq et Saint-Etienne promettent aussi de sortir de la mêlée. Alors, préparez vos arrières pour un grand chelem de découvertes.

Marseille, une sacrée ouverture

D’habitude, c’est pour le football que le stade Orange Vélodrome de Marseille vibre de mille clameurs. Le rugby transformera-t-il l’essai dans la cité provençale ? La Coupe du Monde 2023 sera en tout cas l’occasion de faire le plein d’énergie dans une ville ne cessant de se réinventer. De l’audacieux MuCEM dans sa gaine de dentelle, face au vieux Port, à la très tendance Friche de la Belle de Mai et ses 8 000 m2 de toits terrasses, en passant par les pittoresques ruelles du quartier du Panier, Marseille tacle tous les préjugés, et ouvre toutes les perspectives de séjours en Provence.

Bordeaux, art en pack

S’il est une ville où l’on dribble avec l’Art, c’est bien Bordeaux! Plus de 350 édifices classés dans son centre historique, distingué par l’Unesco... Des musées, tous plus étonnants les uns que les autres, de l’incroyable Cité du Vin sur les bords de la Garonne à la Meca ou au MMM, le Musée Mer Marine, dans le quartier des Bassins à flots, le plus tendance du moment avec son ancienne base sous-marine prolixe en expos et animations… Avant ou après les matches de la coupe du Monde de rugby au stade Matmut Atlantique, il va falloir vous cramponner. Bordeaux, la belle capitale mondiale du vin, fait tourner la tête.

Toulouse, la fête en rose

A Toulouse, en Occitanie, on est en terre d’Ovalie. Les 4 matchs de la Coupe du monde de rugby 2023 disputés au Stadium promettent donc d’être hauts en couleurs à l’image d’une ville rose toujours très festive. On ne s’ennuie jamais autour de la grande place piétonne du Capitole et on garde la tête dans les étoiles en visitant la Cité de l’espace. Pour ne pas être hors-jeu, il faut découvrir aussi la dernière attraction en date : la Piste des Géants, faisant revivre l’aventure des pionniers de l’Aéropostale et embarquer à bord de machines extraordinaires.

Lyon, le bon au rebond

Du vieux quartier médiéval et Renaissance au pied de la colline de Fourvière qu’on parcourt de ruelles en traboules via passages secrets, escaliers dérobés et cours intérieures stylées, jusqu’au toit-terrasse du très biscornu et avant-gardiste Musée des Confluences, Lyon n’est jamais sur la touche ! Toujours élégante, intrigante voire surprenante, la Cité des Gaules est aussi une bonne vivante. Avis aux amateurs de rugby et amoureux de bonne chère, ses « bouchons » et sa Cité de la Gastronomie, ouvrent l’appétit. Après les matches au Groupama Stadium, il faudra en profiter !

Lille-Villeneuve d’Asq, chaleur communicative

Prouesse technologique, le stade Pierre-Mauroy à Villeneuve d’Asq où se disputeront des matchs de la Rugby World Cup 2023, n’est pas le seul sujet d’étonnement dans la métropole de Lille. A deux pas, il y a aussi le LaM, le Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut, dans un grand parc semé de sculptures. Et puis, à quelques stations de métro, le centre de la capitale des Hauts-de-France avec son ambiance chaleureuse. Autour de la Grand’Place et ses hautes maisons du 17e siècle en briques rouges, on peut refaire le match en croquant frites croustillantes ou une délicieuse gaufre à la vanille de chez Meert.

Nice, promenade de santé

A Nice, pas besoin d’entrainement pour la dolce vita. Si les équipes disputant la Coupe du Monde de Rugby 2023 au stade Allianz Riviera devront mouiller le maillot, les spectateurs pourront profiter, sans craindre de pénalités, des plaisirs de la Côte d’Azur. Sur la mythique Promenade des Anglais baignée par la Méditerranée ou dans les petits villages perchés de l’arrière-pays, sur le marché aux fleurs ou dans les ruelles branchées du Petit Marais niçois, sur la terrasse du MAMAC, le Musée d’art moderne et d’art contemporain ou sur le site gallo-romain de Cimiez, la vie sera douce, promis.

Nantes, la belle équipe

Au stade de la Beaujoire à Nantes, quand on ne joue pas au rugby, on croise des canaris, le petit nom de l’équipe de football locale. Dans la belle cité des bords de Loire, on rencontre aussi un éléphant, très grand, qui promène les touristes sur son dos et arrose les passants. Sur le site réaménagé des anciens chantiers navals, on embarque sur un carrousel géant à bord de créatures extraordinaires. Et bientôt, on prendra de la hauteur dans les branches géantes d’un arbre aux hérons. Vous ne nous croyez pas ? Et si vous plaquiez tout pour vérifier…

Saint-Etienne, sport au vert

Au centre de la France ou presque, Saint-Etienne a su talonner son passé. Si on y remonte le temps au passionnant Musée d’Art et d’Industrie et à celui de la Mine, le futur s’invente à la Cité du design. Et pour se mettre au vert ailleurs que sur la pelouse du stade Geoffroy Guichard, où avant le rugby c’est le football qui fit les grandes heures des « Verts », l’Auvergne et ses montagnes en pentes douces, ses volcans endormis et sa belle campagne sont aux portes de la ville.

Aller
plus loin