5 minutes pour tout savoir sur le Tour de France

C’est la plus grande course cycliste du monde, un monument national que la France chérit presque autant que sa tour Eiffel et ses 360 fromages ! Chaque année en juillet, le Tour de France s’élance sur les routes de l’Hexagone et en traverse les plus beaux paysages. On vous dit tout en 5 minutes top chrono. En selle…
Une grande boucle

En plus d’un siècle d’existence, le Tour a vu du pays et gonflé le kilométrage. Ce sont désormais près de 3 500 kilomètres que parcourent chaque année, les trois premières semaines de juillet, 22 équipes de 8 coureurs. Les 176 concurrents sillonnent les plus belles routes de France en 23 jours et 21 étapes. Plus d’un tiers des départements français sont traversés, avec un tracé qui change tous les ans.

Un petit tour pour commencer

La première édition du Tour de France date de 1903. Six étapes seulement, mais quelles étapes : Paris-Lyon, Lyon-Marseille, Marseille-Toulouse, Toulouse-Bordeaux, Bordeaux-Nantes et Nantes-Paris sont au programme des 60 coureurs sur la ligne de départ. A l’époque, les courageux pédalent jusqu’à 18 heures d’affilée, jour et nuit, sur routes et chemins de terre. Au final, ils cumulent 2 300 kilomètres. Chauds les mollets !

Une danseuse à petit pois

Les épreuves de montagne sont les plus disputées et les plus réputées. Il faut voir les coureurs attaquer les cols en danseuse et les dévaler ensuite à plus de… 100 km/h ! Dans les Pyrénées et dans les Alpes, les ascensions du Galibier et du Tourmalet font partie des légendes du Tour, valant un très élégant maillot à pois au meilleur grimpeur. On aime !

Le chouchou

Au palmarès du nombre de victoires par nation, c’est la France qui l’emporte, avec 36 éditions gagnées par un Français, suivie par la Belgique (18) et l’Espagne (12). Mais le chouchou du Tour reste Eddy Merckx avec le record de 111 jours en maillot jaune. Le Belge a remporté 5 fois la Grande Boucle comme Jacques Anquetil, Bernard Hinault et Michael Indurain.

Jaune soleil

Le maillot jaune est porté par le premier au classement général (on additionne les temps réalisés sur chaque étape). Cette tradition remonte à 1919. Rien à voir avec le soleil du mois de juillet ou les champs de tournesols en bordure des routes. La couleur est celle des pages du journal L’Auto, créateur et organisateur de la compétition à l’époque.

Marée montante

Comme en 2011, le départ du Tour de France est donné en 2018 depuis l’île de Noirmoutier en Vendée. Le 30 juin, le peloton rejoint le continent en empruntant le célèbre passage du Gois, quatre kilomètres d’une chaussée submersible, recouverte par la mer à marée haute. Gare aux retardataires !

Coup de projecteur

Le Tour de France est le 3e événement sportif mondial derrière les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football, couvert par 600 médias et 2 000 journalistes. La course est retransmise dans 130 pays par 100 chaines de télévision et suivie par 3,5 milliards de téléspectateurs avec 6 300 heures de diffusion. Qui dit mieux ?

Les Champs en apothéose

Chaque année, le Tour s’élance d’une ville différente, en France ou dans un pays limitrophe. En revanche et depuis 1975, l’arrivée triomphale des coureurs s’effectue toujours sur les Champs Elysées, à Paris. Pour le sprint final, il fallait bien la plus belle avenue du monde !

Et le gagnant est…

Vu du ciel, filmé depuis hélicoptères ou drones, le Tour déroule son peloton comme un long ruban chamarré dans les plus beaux paysages de la France, des bocages de la Normandie aux sommets des Alpes, des rivages de la Bretagne aux plages de la Côte d’Azur. En 2017, c’est le col d’Izoard à 2 361 m d’altitude dans les Hautes-Alpes qui a été élu "plus beau paysage du Tour". Et vous, lequel préférez-vous ?

Aller
plus loin