Les mouvements artistiques français

  • Château de Chambord

    Château de Chambord

    © V. Treney - CRT Centre-Val de Loire

  • Tapisserie de Bayeux

    Tapisserie de Bayeux

    © Atout France/PHOVOIR

  • Eglise Saint-Martin en Alsace

    Eglise Saint-Martin en Alsace

    © Wikimédia Commons / Rh-67

  • Entrée de la station de métro Porte Dauphine dans le style Art nouveau (XVIe arrondissement)

    Entrée de la station de métro Porte Dauphine dans le style Art nouveau (XVIe arrondissement)

    © Atout France/Patrice Thébault

  •  Maison et Jardins Claude Monet, Giverny

    Maison et Jardins Claude Monet, Giverny

    © MTNG/C.Guenard

Les mouvements artistiques français

Art roman, Renaissance, classicisme, surréalisme… Au fil de l’histoire, les différents mouvements artistiques français ont marqué leur époque de leur empreinte. D’abbayes romanes en musées d’art contemporain, de cathédrales gothiques en paysages ayant inspiré les peintres impressionnistes, découvrez le riche patrimoine français !

Abbayes et cathédrales du Moyen Âge


C’est au XIe siècle que débute votre voyage pour découvrir les mouvements artistiques français. A cette époque, l’art roman se diffuse en France depuis l’abbatiale de Cluny. Rigueur et austérité caractérisent le style des abbayes et monastères, telle l’église abbatiale de Fontenay en Bourgogne. En Normandie, revivez la conquête de l'Angleterre face à la tapisserie de Bayeux (classée « Mémoire du monde » par l’UNESCO).
A partir du XIIIe siècle, l’art gothique se substitue peu à peu à l’art roman avec une utilisation systématique de la voûte sur croisée d’ogives et d’arcs-boutants permettant d’élever des bâtiments de grande hauteur. A Paris, la Cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle symbolisent parfaitement cette magnificence des édifices religieux au Moyen Âge.

De la Renaissance au classicisme


C’est dans le Val de Loire que se trouvent les plus beaux exemples de la Renaissance, cette période de renouveau artistique, littéraire et scientifique qui succède au Moyen Âge à partir du XVe siècle. Au château de Chambord, admirez le travail des peintres et décorateurs italiens appelés par François Ier, dont Léonard de Vinci, nommé « premier peintre, ingénieur et architecte du roi ». L’artiste, qui passe les dernières années de sa vie au château du Clos Lucé, repose dans la chapelle du château d’Amboise.

A partir du XVIIe siècle, en réponse aux extravagances du baroque et du maniérisme, le classicisme s'inspire de l’Antiquité et devient un langage pictural au service de la monarchie absolue sous Louis XIV, le « roi soleil ». Sa résidence, le château de Versailles, en est le meilleur exemple en France.

Impressionnisme et Art nouveau


C’est en regardant le tableau de Monet Impression, soleil levant qu’un critique d’art attribue de façon péjorative le terme d’impressionniste à ce courant pictural français né dans les années 1870. Libres et provocateurs, Claude Monet, Auguste Renoir et tant d’autres sortent de leurs ateliers parisiens pour peindre l’instant et saisir la lumière en extérieur, au bord de la Seine ou face à la Cathédrale Notre-Dame de Rouen. Vous retrouverez une grande collection de leurs œuvres au musée d’Orsay à Paris et pourrez en apprendre d'avantage au travers du parcours multimedia du Château d'Auvers sur Oise.
A la même époque, la nature a également inspiré un autre mouvement artistique, l'Art nouveau, à la frontière de l'artisanat et des arts industriels. Exposées au musée de l’Ecole de Nancy ou encore la villa Majorelle à Nancy, les œuvres des maîtres verriers Emile Gallé et des frères Daum se caractérisent par leurs lignes fluides et leurs arabesques. Autre exemple réputé d’art nouveau, les entrées du métro parisien imaginées par l'architecte Hector Guimard.

Du XXe siècle à aujourd’hui


Particulièrement représentative de l’Art nouveau, la station de métro Abbesses vous conduit vers le temple du surréalisme à Paris, l’Espace Dali sur la colline de Montmartre. Du monde fantasmagorique de Salvador Dali à l’art contemporain, il n’y a qu’un pas. De Bordeaux à Reims et de Marseille à Rennes, franchissez-le dans les principales villes françaises grâce aux vingt-trois Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) et aux nombreux musées d’art contemporain. N’oubliez pas le Centre Pompidou-Metz, le lieu d’expositions temporaires le plus visité de France en dehors de la région Île-de-France.