Menton: Les jardins en restanques sur la Méditerranée

  • © R.Halbe

    © R.Halbe

  • © P.Maillet-Contoz

    © P.Maillet-Contoz

Menton: Les jardins en restanques sur la Méditerranée menton fr

D’une Riviera à l’autre ! Les Romands aiment beaucoup Menton, peut-être parce que cette perle de la Riviera - Côte d’Azur est jumelée avec Montreux. Peut-être aussi parce que les visiteurs comprennent très vite que si cette ville méditerranéenne est bercée par la mer, elle se repose dans cette serre à ciel ouvert que sont ses jardins en restanques. Ce sera le jardin valencien de Fontana Rosa, celui de Maria Serena, Serre de la Madone ou encore le Jardin botanique exotique du Val Rameh. Rameh étant le prénom de l’épouse de Lord Radcliffe, ancien gouverneur de Malte. Ce dernier avait acquis la propriété revendue ensuite à la botaniste anglaise Maybud Campbell qui a agrandi et embelli ce parc qui est aussi un conservatoire d’espèces rares, parmi lesquelles la Sophora tomorino, endémique de l’île de Pâques. Et, puisque le citron est un des emblèmes de Menton, le Jardin du Palais Carnolès (aujourd’hui Palais des Beaux-Arts) s’impose. Il accueille la plus importante collection d’agrumes d’Europe. On peut aussi découvrir la Riviera en quittant le rivage, profiter d’une balade en catamaran, partir à la rencontre des cétacés, découvrir les criques aux eaux turquoises, goûter à l’ivresse de la plongée ou aux sensations fortes des activités à moteur. Il sera temps ensuite de flâner dans les ruelles de la vieille ville, de chiner, de s’asseoir à une table, de déguster la socca qui est une grande galette à la farine de pois chiche, de dîner les pieds dans l’eau sur l’une des plages privées avec en toile de fond, la mer et le vieux Menton. Ville d’Art et d’Histoire, Menton est une vitrine des architectures qui ont façonné cette Riviera secrète. C’est aussi le musée Jean Cocteau – Collection Séverin Wunderman, face à la mer. Le Prince des Poètes avait découvert Menton en 1955. Son oeuvre en fut à jamais influencée.

Découvrir les environs

Riviera mentonnaise. La ville est nichée au pied d’un amphithéâtre montagneux, à trois kilomètres seulement de la frontière italienne et un quart d’heure de Monaco. C’est aussi un paradis pour des balades vers les villages environnants comme Sainte Agnès, Gorbio ou Castellar, sans oublier la Vallée des Merveilles et de Fontanalba (environ 50 km) au coeur du Mercantour pour admirer un véritable musée de la préhistoire à ciel ouvert. Environ 36 000 gravures datant de l’âge du cuivre et du début de l’âge du bronze sont visibles sur la plus grande zone de dalles rocheuses d’Europe. Les randonneurs aquatiques, pédestres, cyclo-touristiques ou vététistes ont l’embarras du choix. Attention cependant à votre niveau. Si beaucoup sont d’accès facile ou de difficulté modérée, le relief peut réserver des surprises. Le GR 653A, chemin de Saint- Jacques entre Menton et Arles, suit l’ancienne voie omaine Via Aurelia. L’arrière-pays propose aussi le canyoning, le rafting et… le ski nordique sur le plateau en hiver.

Bon à savoir

Comment venir:

  • En avion : Genève-Nice avec Swiss ou EasyJet, puis 45 mn depuis l’aéroport de Nice Côte d’Azur, un quart d’heure de la Principauté de Monaco.
  • En voiture : environ 6 heures depuis Genève.

Renseignements: www.tourisme-menton.fr


Sources: Alain Bossu

Plus d'informations

A proximité