Ma première fois en bateau sans permis : " A refaire ! "

Ma première fois en bateau sans permis : " A refaire ! " Hombes fr

On vit tous une première fois, un jour. Que ce soit dans la vie de tous jours, au boulot ou… en vacances en France ! Nous avons retrouvé pour vous un touriste belge qui a expérimenté un séjour fluvial à bord d’un bateau sans permis. Et si vous vous laissiez vous aussi tenter ?

C’était dans un coin de sa tête. Il l’a fait. Le Bruxellois Alexis Duvieusart (44 ans) a navigué sur le célèbre Canal du Midi avec sa femme et ses 3 garçons à bord d’un bateau sans permis. Des vacances au fil de l’eau qui lui laissent un excellent souvenir. Impressions.

D’où est née l’idée de passer des vacances à bord d’un bateau sans permis ?

La renommée du Canal du Midi est internationale. On avait toujours eu en tête de le parcourir en bateau, comme on a toujours en tête de vivre des vacances en camping-car, ce qu’on n’a pas encore fait. En faisant quelques recherches sur Internet, on a fait connaissance avec Le Boat et son offre de bateaux sans permis. Comme le Canal du Midi faisait partie de ses destinations, on a décidé d’y aller. Mais pour être honnête, on se lançait vraiment en terre inconnue.

Une fois sur place, comme avez-vous vécu l’embarquement ?

Le Boat possède plusieurs bases de départ. Dès notre arrivée à Homps, notre voiture a été prise en charge et nous a été ramenée à la base d’arrivée du côté de Narbonne. On avait demandé à avoir des vélos sur le bateau, tout était prêt. Et c’était assez impressionnant ! Le bateau faisait tout de même 13 mètres de long, pesait plusieurs tonnes et était composé de 3 chambres (NDLA : le modèle Elegance pour 6 personnes). L’air de rien, même si on n’avance pas très vite, à 10 km/h plus ou moins, plusieurs éléments techniques sont à prendre à compte quand on veut diriger un tel engin. Mais heureusement, un moniteur était directement à nos côtés pour tout nous expliquer et nous former. Il a fait une petite sortie avec nous sur le Canal, d’environ 30 minutes, avant de nous lâcher.

Et à ce moment-là, qu’avez-vous ressenti ?

C’était impressionnant ! Mais on apprend vite, je me suis rapidement senti à l’aise, je n’ai jamais ressenti de stress ou de panique à bord, c’était assez facile. Ma femme, elle, n’a pas voulu piloter, elle a peut-être juste tenu la barre à un moment donné en ligne droite. Tout comme mon plus grand fils. Mais c’était vraiment une très chouette expérience. Mis à part quelques endroits où il est interdit d’amarrer, on navigue à son rythme et on s’arrête quand on veut. 

Quels sont les avantages de telles vacances fluviales selon vous ?

Premièrement, on dispose d’un bateau super équipé, très confortable et tout à fait adapté à une vie familiale avec des enfants. Lors de ce type de vacances, on n’a par ailleurs pas le sentiment d’être coincé. Quand on veut faire une pause pour faire un tour à vélo ou à trottinette, se balader dans un village, se baigner ou aller manger un bout au restaurant, c’est très simple. Il y a d’ailleurs pas mal d’établissements, de petits restos sympas le long du Canal. On s’arrête, on profite de son repas et ensuite, on rentre pour dormir. 

Et ces nuits au fil de l’eau, c’était comment ? 

Très chouette. On a bien dormi, les chambres du bateau étaient confortables. La première nuit, on se demande si le bateau ne va pas lâcher (sourire) puis on comprend que non, que ça tient bien et on s’endort calmement avec le clapotis des vagues sur la coque.

Que vous laisse la région du Canal du Midi comme images ?

C’était une super expérience. J’ai trouvé que les locaux étaient très sympathiques et que la région regorgeait d’authenticité. Naviguer sur le Canal du Midi, c’est comme remonter le temps. Et ce qui était chouette, c’est qu’il n’y avait pas trop de monde lorsqu’on y est allé, au tout début de l’été. On n’a, par exemple, jamais dû attendre aux écluses. Si c’était à refaire, on le referait. Mais peut-être à vélo cette fois, pour changer et redécouvrir la région autrement. 

Plus globalement, voyagez-vous souvent en France ? Quelle région y appréciez-vous le plus ?

Je dirais qu’on se rend en France deux fois par an en règle générale. Une fois au ski et une fois en période estivale. Cette année, on a récemment pris la direction d’Aussois, une petite station des Alpes du Nord avec une quinzaine de pistes en pleine nature. Je suis plutôt un habitué des grosses stations comme Méribel ou Courchevel. Mais là, c’était idéal pour un séjour avec des jeunes enfants. Sinon, j’adore la Nouvelle-Aquitaine : Arcachon, Bordeaux, la Dordogne… Cet été, on retournera d’ailleurs dans cette région, à Brantôme, dans le Périgord vert.

 

Plus d'informations

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

A Voir