Antibes Juan-les-Pins: Au rythme d’une florissante insouciance

  • Juan-les-Pins

    © Coralie Polack

    Juan-les-Pins

    © Coralie Polack

  • Juan-les-Pins

    © Coralie Polack

    Juan-les-Pins

    © Coralie Polack

  • Jazz à Juan

    © OTC ANTIBES JUAN-LES-PINS - GILLES LEFRANCQ

    Jazz à Juan

    © OTC ANTIBES JUAN-LES-PINS - GILLES LEFRANCQ

  • Ponton plage Pavillon Beach hotel Imperial Garoupe

    Ponton plage Pavillon Beach hotel Imperial Garoupe

  • Thalazur antibe

    Thalazur antibe

  • © Coralie_Polack

    © Coralie_Polack

Antibes Juan-les-Pins: Au rythme d’une florissante insouciance juan-les-pins fr

Claude Nobs, le créateur du Montreux Jazz Festival, avait souligné que s’il n’était pas passé par Antibes, Montreux n’existerait pas. On sait peut-être moins que la première édition de « Jazz à Juan », en 1960, a consacré un Suisse. Le Lausannois Raymond Court, décédé en 2012, y a en effet remporté le titre de Meilleur trompettiste. Il jouait dans l’orchestre Pierre Bouzu. Juanles- Pins venait d’organiser, dans les jardins de la Pinède, le premier festival de jazz en Europe.

Pour ceux qui séjourneraient pour la première fois à Antibes Juan-les-Pins, de nombreuses visites guidées permettront d’apprécier le charme de la vieille ville d’Antibes ou de se retrouver à Juan-les-Pins au temps de la Belle Epoque et des Années folles. Pas la peine de chercher à poser un nom particulier sur un visage de star, toutes les célébrités du monde sont venues ici, de Garbo à Brad Pitt, Rudolph Valentino ou Sharon Stone.

Sur la promenade du Soleil, combien de touristes ont-ils demandé à la « Baigneuse » de livrer ses secrets ? Mais si la sculpture de Grebel regarde la mer, elle n’était pas encore née quand Léo Roman a inventé le ski nautique à Juan-les-Pins en 1930. Alors, nous irons dans les 5 hectares du parc Exflora qui conte par les plantes et les fleurs les grands jardins de la Côte d’Azur en même temps qu’il rend hommage à ceux de Marrakech, de l’Andalousie ou de la Rome antique.

Les routes du patrimoine conduisent au Cap d’Antibes avec le chemin du calvaire qui part du petit port de la Salis pour arriver au sanctuaire de la Garoupe. C’est une terre de lumières méditerranéennes qui invite à découvrir la Route des Peintres, mais aussi un littoral de 25 kilomètres avec ses plages, qui battent toutes pavillon bleu, et ses ports dont celui de l’Olivette qui abrite les pointus des amoureux de la tradition maritime provençale.

Pour admirer les yachts, il faudra se rendre au Port Vauban et en particulier pour regarder le bassin de grande plaisance qui peut accueillir des unités jusqu’à… 165 mètres ! Tiens, c’est drôle, au bout du Cap d’Antibes et à 200 mètres de la Baie des milliardaires se trouve l’Anse… de l’argent faux ! En aurions-nous oublié que nous sommes venus ici pour une thalasso ? Non, bien sûr, mais elle nous laisse du temps libre. Thalazur a entièrement rénové l’établissement en 2013. Le centre de thalasso et spa est directement relié à l’hôtel Baie des Anges (4 étoiles). Comme il se doit, il domine cette éternelle Baie des Anges qui s’étend de Nice au Cap d’Antibes. La vue est imprenable et les soins nous remettent en pleine forme. Nous en profiterons donc pour quelques flâneries dans les jardins de la Villa Eilenroc, surnommée « Joyau de la Côte d’Azur », ou dans les parcs forestiers de La Valmasque et La Brague. Nul n’oubliera le Musée Picasso, au Château Grimaldi. L’artiste y avait installé son atelier où il a  peint pendant six mois, laissant au musée presque tout ce qu’il y a composé. Une salle est également consacrée à Nicolas de Staël, mort à Antibes. Un trait d’humour? Au Musée Peynet et du Dessin Humoristique. Le créateur des Amoureux a longtemps vécu à Antibes. Il restera même du temps pour quelques échappées dans les villages perchés comme Tourrettessur Loup ou aux îles de Lérins.

Une grande histoire hôtelière et gastronomique

Une visite d’Antibes Juan-les-Pins permet la dégustation des spécialités gourmandes. Mais c’est aussi une station de grande tradition hôtelière. Cinq établissements sont classés 5 étoiles. Le Belles Rives a obtenu le prix Villégiature 2012 de la meilleure terrasse d’hôtel en Europe. Le Juana a également ouvert ses portes (façade classée Monument Historique) dans les grandes années (1931) et il appartient au groupe Belles Rives. De pur style Napoléon III, le Cap-Eden-Roc domine le littoral au sud du Cap d’Antibes et dispose d’un ponton privé.Il fut aussi le premier de la Côte d’Azur à ouvrir pour l’été. Dans la baie de la Garoupe, l’Impérial Garoupe dispose d’un  restaurant tel une closerie dans le parc. Le Cap d’Antibes Beach Hôtel a également obtenu une étoile Michelin avec son restaurant Les Pêcheurs dont le chef est Philippe Jégo, Meilleur Ouvrier de France. Deux autres restaurants d’Antibes Juan-les-Pins sont étoilés Michelin : De Bacon au Cap d’Antibes (chef : Serge Philippin) et Le Figuier de St-Esprit avec Christian Morisset installé dans rue Saint-Esprit, la plus ancienne du vieil Antibes.

Un cap d’événements

Antibes Juan-les-Pins est terre d’événements. Un véritable feu d’artifice de manifestations se déroule dans la station parmi lesquelles :

  • Salon des Antiquaires « Art Fair » (19 avril - 4 mai à Port Vauban), un des salons les plus importants de France. Les exposants comme les visiteurs et chineurs viennent de toute l’Europe.
  • Antibes Yacht Show (22 - 26 avril au Port Vauban), pour voir ou acheter le yacht de vos rêves.
  • Voiles d’Antibes Juan-les-Pins (4 - 8 juin au Port Vauban, Cap d’Antibes et baie de Juan-les- Pins), rendez-vous d’une soixantaine des plus beaux voiliers du monde qui ont fait l’histoire du yachting international. Certain déploient plus de 1000 m² de voiles, un spectacle magnifique tout au long des 24 km de côtes.
  • Festival International « Jazz à Juan » (11- 20 juillet à la pinède Goud, Juan-les-Pins). C’est le doyen des festivals de jazz en Europe, l’équivalent de la Scala de Milan pour un chanteur lyrique.

Bon à savoir

Comment s’y rendre

  • Par avion : Genève - Nice Côte d’Azur (1 heure de vol) avec Swiss et EasyJet, navette bus jusqu’à Antibes.
  • En voiture : Depuis la frontière, environ 600 km par l’autoroute (5h50) par les autoroutes A41 – A43 – A49 – A8, sortie 44 Antibes. Par autoroute et routes, ce sera plus varié et l’on peut dormir en route. 465 km mais environ 7h de circulation par Grenoble, Sisteron, Château-Arnoux, Grasse et Cannes.


Les routes touristiques :
La Route Napoléon : de Golfe-Juan à Grenoble en passant par Grasse. La Départementale 6098 (bord de mer) : route touristique de la Côte d’Azur qui longe la Méditerranée, depuis Le Trayas à l’est de Saint-Raphaël, dans le département du Var,jusqu’à Menton.

Renseignements : www.antibesjuanlespins.com
Thalasso : http://antibes.thalazur.fr


Quelle: Alain Bossu

Plus d'informations

A proximité