Les Iles de Guadeloupe

Les Iles de Guadeloupe

Métissées par excellence, les Îles de Guadeloupe offrent à ses visiteurs un large choix d’activités allant de la randonnée aux sports nautiques, en passant par son fameux Carnaval.

Vues du ciel, les Îles de Guadeloupe ressemblent à un immense papillon entouré de 3 lucioles entre l’océan Atlantique et la mer des Antilles. Avec leur climat tropical et leurs températures élevées toute l’année, elles sont le lieu idéal pour vos prochaines vacances.

L’Île principale de l’archipel, est divisée en 2 par un bras de mer, la rivière salée, et forme la Grande-Terre, pays de la canne, entourée de plages de sable blanc, et la Basse-Terre, avec son parc national, sa montagne, et ses chutes les plus spectaculaires des petites Antilles. Autour de ces deux territoires, se sont posés comme des joyaux, Marie-Galante, les Saintes et la Désirade, pour former un archipel unique au monde, par l’importance et la diversité de ses richesses naturelles, offrant toutes sortes d’activités nautiques telles que le surf ou la plongée sous-marine.

Les plaisanciers ou les amateurs de pêche au gros pourront également largement profiter de la mer des Caraïbes. Dans l’archipel, il est proposé aux amoureux de la nature et aux adeptes de randonnées d’explorer certains sites fameux, comme le volcan de la Soufrière, qui culmine à 1467m. Créé en 1989, le parc national de la Guadeloupe, sur l’île principale, dispose de 300km de sentiers de randonnée et peut se targuer d’être le plus grand parc naturel de la Caraïbe.

Département français d´outremer découvert par Christophe Colomb, les îles de Guadeloupe sont nichées au cœur de l’arc des petites Antilles. Conquises par les Français dès 1632, elles ont été utilisées pour différentes cultures comme la canne à sucre, avec une main d’œuvre essentiellement issue de la traite négrière. Les îles de Guadeloupe deviennent un département français à part entière en 1946. Ce département est désormais fier de son métissage, qu’il revendique dans plusieurs lieux et évènements culturels. Dans la ville principale du département, Pointe-à-Pitre, se trouve notamment le musée Schoelcher, qui traite de l’histoire liée à l’esclavage, tout comme le musée Saint John-Perse, avec sa collection permanente de costumes créoles et une partie dédiée à ce prix Nobel de littérature. Les autorités locales ont également rendu accessibles certains lieux importants de l’histoire de l’île, comme d’anciennes bâtisses, des places fortes ou d’anciens ports négriers.

Au carrefour de nombreux courants musicaux, comme l’ensemble des Caraïbes, l’archipel a également vu naître sa propre musique. Partout on y trouve du zouk, véritable “danse nationale” guadeloupéenne rendue célèbre par des groupes comme Kassav ou Zouk Machine. La musique plus traditionnelle y est également célébrée en grande pompe, puisque chaque année dans Pointe-à-Pitre, et sur toute l’île principale, a lieu le fameux Carnaval. Débutant fin décembre, l’évènement se prolonge au rythme des percussions pendant presque deux mois, du dimanche de l’épiphanie au mercredi des cendres.  

Une immersion dans la cuisine locale assure également le dépaysement. Riches de plusieurs influences, les plats Guadeloupéens constituent un mélange de cuisine française, agrémentée de produits du terroir locaux et d’épices orientales. Beignets, hachis Parmentier ou gratins divers, de nombreux plats sont mis à la “sauce créole”. Chaque année au mois d’août, la Guadeloupe célèbre sa cuisine avec la “fête des cuisinières”. Une procession de centaines de cuisinières en l’honneur de Saint Laurent y laisse la place à un grand festin et à un bal.

 

Infos pratiques :

  • Décalagehoraire : -6h en été, -5h en hiver
  • Climat : tropical, idéal toute l’année
  • Langue : français, créole
  • Papiers d’identité : carte d’identité ou passeport valide
  • Formalités : pas de vaccin exigé, la monnaie est l’Euro

 

Comment s’y rendre :

Plusieurs vols quotidiens réguliers au départ de Paris (Orly) avec :

La durée du vol est d’environ 8h.

 

 

Recette traditionnelle guadeloupéenne :

Court-bouillon de poisson créole (pour 4 personnes):
½ litre d’eau
jus de 4 citrons verts
1 kg de poisson blanc      
1 gousse d’ail émincée
1 gros oignon émincé
1 piment lampion entier
thym, poivre et sel

Laisser mariner le poisson dans le jus de 3 citrons et les épices à température ambiante, durant 1 heure. Porter ensuite le jus seul à ébullition. Ajouter le poisson et faire mijoter 8 à 10 minutes. Servir le poisson dans des assiettes creuses. Ajouter le reste du citron au jus, assaisonner et verser sur le poisson.