Gilles Lafleur peintre plasticien à Lascaux

Gilles Lafleur peintre plasticien à Lascaux

Lascaux, Centre International de l’Art Pariétal et Lascaux 4

 

Lascaux, Centre International de l’Art Pariétal, c’est le projet un peu fou de reproduire à l’identique la plus importante grotte ornée du Paléolithique. C’est aussi un défi hors norme car il aura fallu plus de trois ans et une expertise technique et historique de haut vol pour terminer ce fac-similé de 900m2 de fresques, découverts en 1940 à Lascaux et peints 18 000 ans plus tôt par une poignée de Rubens préhistoriques. Coulisses d’un exploit avec Gilles Lafleur, peintre plasticien, membre de l’Atelier des
Fac-similés du Périgord.

 

« Il a d’abord fallu faire un relevé numérique de la grotte, puis prendre 10 000 photos géolocalisées pour réaliser un modèle 3D strictement identique à la cavité originelle. Ensuite, nous avons réalisé les parois avec une surface d’aspect rocheuse selon une technique brevetée appelée “voile de pierre”. Enfin, nous avons pu commencer à peindre les monumentales fresques ». Et pour bien se rendre compte de la besogne, il faut savoir qu’un panneau de 20 m² prendra trois mois, à trois personnes pour être peint. Un travail de longue haleine donc.

 

----------

« Je fais partie des privilégiés qui ont vu plusieurs fois la grotte. Pourtant, en entrant pour la première fois dans le Centre International de l’Art Pariétal, j’ai pris conscience du travail accompli. J’en avais les larmes aux yeux. »

----------

 

Rien d’étonnant à cela. Le nombre d’artisans et de savoir-faire engagés sur cette reproduction est juste impressionnant. Sûrement la clef de la réussite. « Pour la peinture et la sculpture, 20 plasticiens venus de tous horizons ont travaillé sur le projet (restaurateur en céramique, restauratrice de fresque, sculpteur sur marbre, orfèvre, peintres de cinéma et peintres de décors…). »

 

Ce petit bijou est hébergé dans l’écrin flambant neuf du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux, en Dordogne. Ici, c’est plus généralement l’art de la peinture sur les parois de grottes que l’on vous fera découvrir, via des saynètes, des animations en 3D ou une galerie de l’imaginaire qui pointe les liens entre les différents mouvements artistiques depuis l’art pariétal jusqu’à l’art contemporain. De quoi mettre plus d’un Magdalénien sur les fesses.