Cité internationale de la gastronomie à Lyon : la recette du chef Régis Marcon

  • © Vincent ramet / Les Maison Marcon

    © Vincent ramet / Les Maison Marcon

  • La cour du Cloître du Grand Hôtel-Dieu sera au cœur de la Cité internationale de la gastronomie. - © Enodo Dissidentia / Aujourd'hui ou mardi

    La cour du Cloître du Grand Hôtel-Dieu sera au cœur de la Cité internationale de la gastronomie. - © Enodo Dissidentia / Aujourd'hui ou mardi

  • Les travaux sont déjà bien avancés dans la Cour du Midi du Grand Hôtel-Dieu. - © Vincent Ramet

    Les travaux sont déjà bien avancés dans la Cour du Midi du Grand Hôtel-Dieu. - © Vincent Ramet

Cité internationale de la gastronomie à Lyon : la recette du chef Régis Marcon Lyon fr

Chef 3* du restaurant Régis et Jacques Marcon, à Saint-Bonnet-le-Froid dans la Loire, Régis Marcon fait partie des personnalités qui mitonnent la future Cité Internationale de la gastronomie à Lyon. En bon cuisinier, il livre ingrédients, recette et menu de ce lieu attendu en 2019 et qui met en appétit.

 Pourquoi la ville de Lyon a-t-elle été choisie pour accueillir la Cité internationale de la gastronomie ?


Avec un patrimoine gastronomique de grande qualité et un goût prononcé pour les plaisirs de la table, Lyon a logiquement été sélectionnée par la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires. N’oubliez pas que c’est la ville des célèbres "bouchons" et d’une vingtaine de chefs étoilés. On dénombre plus de 4 000 restaurants dans la métropole. L’agriculture et la recherche en matière d’alimentation et santé y sont aussi des filières dynamiques. La création d'un lieu dédié pour valoriser tous ces talents et ces savoir-faire auprès de tous les publics relevait donc de l'évidence.

Quelle est la mission de cette future Cité ?

Au cœur du Grand Hôtel-Dieu, actuellement en reconversion, elle mettra à l’honneur les plaisirs de la table mais aussi la santé, le bien-être et l’art de vivre. S’il s’agit de faire rayonner la gastronomie à la française, l’idée est également de pointer les liens entre alimentation et santé, d’inventer, d’expérimenter et de diffuser les pratiques alimentaires de demain. Ce sera un lieu très vivant de découverte et de transmission autour du bien manger, un lieu qui favorisera rencontres mais aussi innovation et expérimentations entre producteurs, chefs cuisiniers, chercheurs et bien sûr gourmands !


La Cité proposera un parcours du goût pédagogique, ludique et interactif.


Parlez-nous du bâtiment historique où va s’installer la Cité...

Le Grand Hôtel-Dieu est un lieu chargé d’histoire, emblème de l'excellence médicale lyonnaise. Chef d’œuvre de Jacques-Germain Soufflot, c’est un édifice exceptionnel de l’architecture des Lumières. Dans le projet de reconversion, il devient accessible à tous grâce à 8 entrées. Les visiteurs pourront ainsi profiter de 8 000 m² de cours intérieures, jardins et galeries avec des restaurants, des cafés, des commerces, l’hôtel Intercontinental et un Centre de convention.

Quel sera le parcours de visite ?

La Cité internationale de la gastronomie prendra place dans la partie la plus ancienne du Grand Hôtel-Dieu. Sur 4 niveaux avec des espaces d'expositions permanentes et temporaires, de démonstrations et d'expérimentations, elle proposera aux visiteurs un espace de 3 900 m², organisé comme un parcours du goût pédagogique, ludique et interactif avec, par exemple, des ateliers de dégustation. Je peux vous assurer que tous les sens seront sollicités afin de donner à chaque visiteur les clés du plaisir de bien manger et de mieux se nourrir.

 

PAR PASCALE FILLIÂTRE

A Voir

A proximité