Charleroi - La Rochelle : réouverture de la ligne

  • © François Blanchard

    © François Blanchard

  • © François Blanchard

    © François Blanchard

  • © Lesley Wiliamson

    © Lesley Wiliamson

Charleroi - La Rochelle : réouverture de la ligne

Aller simple pour des balades gourmandes sur l’île de Ré.


La réouverture de la ligne Ryanair Charleroi – La Rochelle eu lieu le 27 mars. L’occasion de traverser le pont de l’île de Ré et de se laisser vivre au rythme des marées.

 
Le rêve d’une vie insulaire coupée du monde paraît parfois bien lointain… Et pourtant ! En seulement 85 minutes dans les airs et 2966 mètres sur le deuxième plus long pont de France, il est à vous. Au large de La Rochelle, l’île de Ré est l’endroit idéal pour se ressourcer, profiter de la nature et de sa générosité. Il faut dire qu’entre le ciel ensoleillé, l’océan iodé et les terres calcaires, « Ré la Blanche » regorge de spécialités à découvrir au gré des balades. Coup d’œil sur trois incontournables. 

Le sel

Entre terre et mer, les marais salants du nord de l’île s’étendent à perte de vue. Au printemps, les 121 hectares désignés Réserve naturelle de Lilleau des Niges sont le théâtre du balai incessant des oiseaux migrateurs. Et en juin, c’est un balai d’un tout autre genre qui prend le relais avec les 90 sauniers de l’île qui récoltent ensemble près de 2000 tonnes de gros sel, et 200 tonnes de la précieuse fleur de sel. Un savoir-faire à observer sur place ou à explorer lors d’une visite à l’Ecomusée des Marais salants, niché au cœur du charmant village de Loix. 

L’huître

L’île de Ré offre plus de 100 km de plages, tantôt sablonneuses, tantôt rocheuses. Plus atypique, elle se dote aussi d’un estran, zone qui se révèle à marée basse. Se dévoilent alors des plages plus capricieuses, mais aussi 540 hectares de parcs à huîtres. C’est là que la tradition d’ostréiculture se transmet entre les 62 exploitations familiales de l’île qui ouvrent leurs portes aux passants désireux de gouter le célèbre mollusque. Et pour les plus aventureux, la pêche à pied sur l’estran est autorisée. Mais gare aux marées !

Le vin

 Si l’océan gâte chaque jour les rétais, les terres de l’île n’en sont pas moins généreuses. Riches en calcaire, elles alimentent pas moins de 650 hectares de vignes. Au détour des 110 km de pistes cyclables qui traversent l’île, quoi de mieux alors que de pousser les portes de la cave coopérative des Vignerons de l’île de Ré pour y déguster vins, mousseux, mais aussi pineaux et cognacs. En moins d’1H30 de vol avec la liaison Ryanair ouverte jusqu’au 27 octobre, plus d’excuse pour ne pas y goûter !

Plus d'informations