CONJONCTURE TOURISTIQUE

  • © Atout France/Cedric Helsly

CONJONCTURE TOURISTIQUE

Il n'est jamais trop utile de rappeler que la Suisse est le 6ème marché tant en nombre de nuitées que des recettes touristiques (2012).

Bilan 2013

  • La dernière conjoncture hôtelière 2013 fait état d'une augmentation des nuitées des touristes suisses de l'ordre de 4,7% pour la période de janvier ä novembre 2013, soit la 3ème meilleure progression des clientèles européennes derrière la Scandinavie et la Russie (Source DGCIS).
  • En matière de locations de vacances, la France reste en 2013 la première destination étrangère après la Suisse pour les clients suisses d’Interhome, le leader de la location de vacances en Europe.
  • Côté transporteurs les chiffres témoignent de la même tendance:
    • Satisfaction de Lyria avec une progression passagers de 4% entre la Suisse et Paris et de 5% pour les nouvelles lignes Suisse / Méditerranée ;
    • Très forte progression d’Easyjet avec un volume total France en hausse de 14,5%

Tendances 2014

  • Les professionnels suisses:
    • La Fédération Suisse du Voyage (SRV) s’attend à une année 2014 meilleure encore que 2013. C’est l’avis partagé par l’ensemble des 5 plus importants tour opérateur en Suisse : Kuoni, Hotelplan Suisse, TUI Suisse, Knecht reisen et Globetrotter suite aux salons des voyages.
    • Quant aux ventes France 2014, les grands tour opérateurs à l’exception d’Hotelplan ainsi que les OTA sont également optimistes avec des prévisions comprises entre 5 et 10%. Novasol, spécialiste des locations de vacances, enregistre même une hausse de ses ventes de + 25% depuis le début d’année pour la France.
  • Les destinations préférées chez easyJet:
    Les premiers mois 2014 profitent au soleil de la Méditerranée : Barcelone et Nice sont les destinations les plus réservées chez Easyjet à la fois au départ de Genève et de Bâle, suivies par Alicante et Marrakech.

Perspectives et enjeux

Ces deux dernières années, la destination France a bénéficié à la fois d’une conjoncture économique très favorable (PIB en hausse, chômage faible, franc fort) mais aussi d’une amélioration significative de ses dessertes aériennes et ferroviaires avec la Suisse, facilitant l’accès de nos destinations aux touristes helvètes. Nul doute que l’enjeu à court terme est de communiquer à la fois sur cette offre transport et sur la diversité et le renouvellement de notre offre touristique tant en matière d’hébergement, d’animations, d’expositions…