Guyane : descente du fleuve Maroni

Publié le : 14 novembre 2016
  • Fleuve Maroni

    © CTG/Jean-Emmanuel Hay

    Fleuve Maroni

    © CTG/Jean-Emmanuel Hay

  • Famille vivant sur le fleuve

    © CTG/ZBO

    Famille vivant sur le fleuve

    © CTG/ZBO

Guyane : descente du fleuve Maroni fr

La Guyane vous offre mille façons de voyager et de la découvrir. S’il en est une à retenir, c’est la descente d’une partie du fleuve Maroni. Frontière naturelle avec le Surinam, le Maroni est le plus long fleuve de la Guyane.


Partez à la découverte de la Guyane grâce à des formules de voyage encadré. Le fleuve Maroni est une voie de communication essentielle vers les communes intérieures de la Guyane. Tout au long de son cours se succèdent des villages bushinengué et amérindiens. Plusieurs îles et 90 rapides, qui sont appelés sauts, jalonnent son cours. Vous pourrez en voir quelques-uns. Un vrai dépaysement.

Une journée de découverte

Si vous souhaitez découvrir tranquillement le fleuve, une excursion en pirogue d’une demi-journée ou d’une journée paraît être une très bonne alternative. Des prestataires locaux vous proposent une excursion d’environ 3 heures ou d’une journée. En version courte, vous partirez à la découverte d’un village au Surinam et vous remonterez le fleuve Maroni en face de l’île Portal. Sur la journée entière, vous remonterez le fleuve jusqu’à Apatou, ferez des escales dans plusieurs villages différents pour découvrir des abattis, vous assisterez entre autres à la préparation du manioc et à la construction de pirogues traditionnelles.

Un séjour plus long

Quelques prestataires locaux proposent une découverte plus complète du fleuve Maroni et de ses environs. L’escapade dure à peine quelques jours mais vous permettra d’explorer au mieux le fleuve et ses alentours. La remontée et la descente du fleuve s’effectuent en pirogues à moteur, qui sont construites localement. Préparez-vous à un séjour dans un univers végétal et à de belles rencontres avec les populations qui y vivent.