L'archipel des Marquises en Polynésie

  • Paysage des Marquises

    Paysage des Marquises

    © Tahiti Tourisme - Philippe Bacchet

  • Tifaifai aux Marquises

    Tifaifai aux Marquises

    © tahiti Tourisme - Michel Aubert

  • Paysage des Marquises

    Paysage des Marquises

    © Tahiti Tourisme - Greg Nagel

L'archipel des Marquises en Polynésie Unnamed Road Vaitahu pf

Le mythe d'un ailleurs où le temps se serait arrêté.  C'est peut-être ce qu'ont recherché tous ceux qui ont mis le cap sur les Iles Marquises: Pierre Loti, Herman Melville, Victor Ségalen, Paul Gauguin ou encore Jacques Brel, plus près de nous, pour ne citer que les plus célèbres.

Le visiteur du XXIème siècle ressent à coup sûr toutes ces émotions : la beauté de paysages où la nature intacte garde tous ses droits, avec ses cascades vertigineuses, ses pics acérés et ses montagnes couvertes d'un épais manteau vert, ses cocoteraies exubérantes au bord de plages de sable ocre ou noir, la rencontre avec une civilisation unique, la découverte de rites ancestraux précieusement conservés par une population pour laquelle la générosité et le sens de l'accueil sont des vertus naturelles…

A 1500 km au nord-est de Papeete, proche de l'équateur, l'archipel des Marquises comprend une dizaine d'îles hautes sans barrière corallienne, dont six sont habitées et désignées en "groupe nord" et "groupe sud".  

  • Nuku Hiva, l’île Mystique : c'est la plus grande de l'archipel, avec 330 km², dominée par une chaîne de montagnes volcaniques dont le plus haut sommet, le Tékao, culmine à 1227 m.
    La nature y est absolument spectaculaire. Chaque indentation réserve des surprises, comme cette gigantesque cascade de 350 mètres au bout de la vallée de la Hakaui, Hatiheu avec ses pics basaltiques impressionnants et deux superbes chutes d'eau. Sur la côte sud, les plongeurs expérimentés exploreront les grottes sous marines ou les tombants vertigineux à Motumano.
  • Hiva Oa, l’île Gauguin : la principale des îles du groupe du sud est sans conteste la plus connue.
    Hiva Oa est encore habitée par le souvenir de deux (au moins) de ses hôtes les plus illustres: Paul Gauguin qui y avait bâti sa "Maison du Jouir" et le chanteur - poète Jacques Brel qui vint s'y installer en 1975.
  • Ua Pou : un lieu magique à découvrir en excursion où l’on rencontre fréquemment des chevaux sauvages.
    Vers l'ouest, les nombreux marae des vallées dites royales attestent de l'importance de l'île aux temps anciens. De nombreux sculpteurs, peintres sur tapa traditionnel, musiciens, danseurs y résident et, en 1987, le premier Festival des Arts des Marquises y fut créé.
  • Fatu Hiva : c'est l’île la plus éloignée et aussi la plus sauvage de l'archipel des Marquises.
    Ses deux jolis villages, Omoa et Hanavave, sont nichés au fond de baies spectaculaires.
    La baie des Vierges est celle dont rêvent les navigateurs.Elle offre un mouillage exceptionnel dans un décor d'Eden. Un centre d'Art et d'Artisanat y a été créé et figure parmi les plus réputés des Marquises. C’est là que l'on fabrique selon les méthodes ancestrales, les plus beaux tapas, ces étoffes faites de fibres d'écorce de certains arbres - arbre à pain ou banyan - traitées et peintes de motifs traditionnels à l'aide de pigments naturels que l'on retrouve dans les sculptures ou les tatouages marquisiens.